La 4e édition des Rencontres Réunion-Maurice du Développement Durable se tiendra les 5 et 6 novembre prochain à l’hôtel Sofitel Impérial à Maurice et sera axée sur le concept de « Smart City » que veut promouvoir l’île et sous lequel des projets privés ont déjà été initiés avec le soutien des instances publiques. Une délégation de chefs d’entreprises réunionnaises fera le déplacement à cet effet pour participer à des conférences plénières et des ateliers thématiques ainsi qu’à des rendez-vous « business-to-business ».
Organisées conjointement par le Club Export Réunion et la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Maurice, les Rencontres Réunion-Maurice du Développement Durable visent à favoriser et à faciliter la coopération économique entre les deux îles. Chaque année, indiquent les organisateurs, « une thématique d’actualité et créatrice d’opportunités » est choisie. Pour la précédente édition, qui avait eu lieu à l’île soeur, les biotechnologies étaient à l’avant-plan. Voulant capitaliser sur le succès des rencontres de 2014, le Club Export Réunion dirigera une délégation de chefs d’entreprises réunionnaises souhaitant développer des partenariats avec les promoteurs des projets de Smart City.
Le Club Export Réunion et la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Maurice ont déjà annoncé qu’ils préserveront le même format des rencontres précédentes, notamment la tenue de conférences plénières et ateliers thématiques autour du « Développement Durable et Smart City » et ciblant les entrepreneurs réunionnais et mauriciens, l’organisation de plusieurs visites de sites présentant un intérêt aux participants, l’aménagement d’un espace d’exposition, l’organisation de rencontres professionnelles directes (BtoB) et d’événements de réseautage dans le but de favoriser des échanges informels entre entrepreneurs des deux îles.
La troisième édition des Rencontres Réunion-Maurice du Développement Durable avait, selon le Club Export Réunion, connu un franc succès avec la participation de quelque 250 entreprises réunionnaises et d’une soixantaine de délégués mauriciens. Plusieurs ateliers thématiques sur les biotechnologies et des visites de sites vitrines du savoir-faire réunionnais avaient été organisés. Les participants avaient pu engager des discussions sur l’amélioration de l’efficacité énergétique, les solutions innovantes en matière de traitement de l’eau et des déchets, entre autres. Ils ont eu également l’opportunité de visiter la centrale thermique d’EDF, l’amphithéâtre bioclimatique du Mofia, la station d’épuration du Grand Prado.
« Ces Rencontres ont permis aux Mauriciens et aux Réunionnais de rendre leurs différences complémentaires et d’envisager ainsi un chemin commun basé sur la confiance », souligne le Club Export Réunion. Une convention de partenariat entre le Cyroi de la Réunion et le laboratoire mauricien Quantilab a été signée pendant ces rencontres. D’autre part, le CIRAD et la Chambre d’Agriculture de Maurice avaient aussi décidé de se pencher sur la mise en place d’un projet de « Smart Agriculture ».
Le Club Export Réunion est un regroupement d’entreprises et de personnes physiques de différents secteurs d’activité et dont le but est de promouvoir l’ouverture de la Réunion à l’international et contribuer ainsi au développement des exportations de l’île soeur. Le club sert de plate-forme d’échanges et de diffusion de l’information interactive pour les chefs d’entreprises réunionnais. Il organise chaque année des missions collectives à l’étranger pour ses adhérents et a mis en place depuis 2012 des rencontres bilatérales entre la Réunion, Maurice, Madagascar et les Comores.