Le Haut-commissaire du Bangladesh, Abdul Mannan Howlader, a effectué lundi une visite de courtoisie au ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo. Rencontre durant laquelle l’économie océanique, les élections municipales, le développement rural, l’amélioration du service portuaire, entre autres, ont été évoqués.
Après un court survol de la situation économique et politique prévalant dans les deux pays, les deux hommes ont discuté sur des possibilités d’échanges culturels, politiques et commerciaux entre Maurice et le Bangladesh. Selon Anwar Husnoo, le Haut-commissaire Howlader s’est montré très intéressé par les plans du gouvernement en ce qui concerne l’économie océanique. « Abdul Mannan Howlader est d’avis que son pays peut travailler en collaboration avec Maurice dans ce domaine spécifique. Selon lui, si cela se matérialise, cela pourrait éventuellement donner une impulsion aux relations bilatérales entre les deux pays », explique le ministre.
Pour sa part, Abdul Mannan Howlader a mis l’accent sur le renforcement des relations entre les deux pays : « Mauritius is a unique example of commonial harmony and we want to boost our relation with the island. As we are co-hosting an event with the Indian Ocean Rim Association in 2015, we nurture the hope to put our expertise in the marine sector at the service of Mauritius. Bangladesh is very much interested to take part in the ocean economy initiative », dit-il.
La situation des travailleurs bangladeshis à Maurice et le secteur du textile ont été évoqués durant cette rencontre. Anwar Husnoo assure l’intérim au ministère du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi en l’absence de Soodesh Callichurn du pays. Le Haut-commissaire du Bangladesh souhaite l’élaboration d’un protocole d’entente centré sur la question des travailleurs bangladeshis et sur le secteur touristique, a fait comprendre le ministre des Administrations régionales.
D’autre part, M. Howlader devait faire ressortir que « we have a great expertise in the textile and garment field. We have positioned ourselves as the second largest garment manufacturing country in the world. Taking these factors into consideration, I think that both Mauritius and Bangladesh can work for the welfare and benefit of the common people of both nations ». Il devait ajouter que quelques compagnies de textile d’origine mauricienne sont depuis longtemps basées dans la capitale du Bangladesh, Dhaka, et qu’elles fleurissent.
Abdul Mannan Howlader a également formulé le souhait d’échanger quelques papiers avec le ministère des Administrations régionales en matière de développement rural et la façon « efficace » dont les dernières élections municipales ont été tenues.