La prochaine visite à Maurice du vice-ministre du Commerce de la République populaire de Chine Jiang Yaoping, en début de semaine prochaine, verra la signature de pas moins de cinq accords d’aide en faveur de Maurice pour un montant d’environ Rs 2,7 milliards (675 millions de yuans). Au ministère des Finances, qui assure la coordination de cette visite, l’on souligne en cette fin de semaine que les discussions prévues au plus haut niveau de l’hôtel du gouvernement, en l’occurrence entre le PM Navin Ramgoolam et le VPM et ministre des Finances Xavier-Luc Duval, devront permettre de mettre au point les contours de l’agenda de coopération sino-mauricienne.
De l’enveloppe d’aide globale de Rs 2,7 milliards, pas moins de Rs 225 millions (55 millions de yuans) seront sous forme de dons au gouvernement pour la mise à exécution de projet. Ainsi, Beijing prévoit une assistance de Rs 45 millions pour assurer le suivi de la construction de la MBC House à Réduit, financée par la République populaire de Chine. Cette somme devra servir à financer le déplacement d’une équipe de spécialistes chinois pour la formation des membres du personnel de la MBC dans la maintenance de la nouvelle station de télévision et radio de Maurice. Ces consultants seront en poste pour une période initiale de deux ans.
La cérémonie de la signature des accords, lundi, entre le vice-ministre du Commerce chinois et le vice-Premier ministre et ministre des Finances, comprendra un Framework Agreement pour la mise à exécution du projet de Bagatelle Dam. La République populaire de Chine contribuera la somme d’environ Rs 2 milliards (580 millions de yuans) sous forme de prêt à des taux bonifiés pour le financement des travaux sur le vaste chantier de construction de Bagatelle Dam avec le premier coup de pioche prévu pour le mois prochain.
Le budget 2012 a établi la programmation des déboursements du prêt de la République populaire de Chine pour le projet de Bagatelle Dam comme suit Rs 861 millions en 2012, Rs 975,6 millions en 2013 et rs 730,1 millions en 2014.
Un prêt sans intérêt d’un montant de 30 millions de yuans fera également partie des accords qui seront signés lundi prochain. La République populaire de Chine se classe parmi les principaux bailleurs de fonds de l’économie mauricienne, quasiment au même niveau que la Banque mondiale ou encore la Banque Africaine de Développement, alors que l’Agence Française de Développement (AFD), avec une enveloppe d’au moins Rs 3 milliards en 2012, se retrouve au top de ce classement.
La visite officielle du vice-ministre du Commerce chinois, qui sera accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires, sera également l’occasion pour Beijing et Port-Louis de mettre au point l’agenda de coopération bilatérale pour les années à venir. Les derniers préparatifs de la prochaine commission mixte sino-mauricienne, prévue à Port-Louis l’année prochaine, seront mis au point lors des séances de travail entre les deux délégations.
En principe, la présente édition de la commission mixte sino-mauricienne aurait dû avoir lieu en cette fin de mois. Mais le gouvernement mauricien a sollicité un renvoi compte tenu de la présentation du budget 2012 et des débats à l’Assemblée nationale. Les propositions qui seront présentées lors des prochains échanges ont pour objectif de donner un coup d’accélération visant à faire de Maurice un véritable Services Hub, pour le transbordement et la connaissance entre les pays du sud-est asiatique et la Chine et le continent africain.
Dans cette perspective, il n’est pas à écarter que le projet de la Jin Fei Economic Cooperation Zone de Riche-Terre soit revu et corrigé en vue de l’adapter aux dernières orientations de la coopération sino-mauricienne. L’option de transformer le projet Jin Fei d’une manufacturing zone en une services zone sera abordée dans une tentative de relancer cet ambitieux projet d’investissements chinois à Maurice, qui peine à décoller jusqu’ici.