Notre compatriote le Pr Kian Fan Chung, Professeur de médecine respiratoire et directeur de recherches médicales et expérimentales au National Heart and Lung Institute au Imperial College de Londres, a reçu à Munich (Allemagne) une distinction le récompensant pour ses recherches sur l’asthme et les maladies respiratoires chroniques.
Le Pr Chung, ancien lauréat mauricien et originaire de Beau-Bassin, a reçu cet award au congrès international de la Société Européenne Respiratoire (SER) en septembre. Il y avait présenté ses travaux sur les mécanismes cellulaires et moléculaires des maladies respiratoires chroniques. Il a démontré notamment les avancées techniques de la biologie moléculaire et du « human genome project » qui influent sur les mécanismes de la pathophysiologie de l’insuffisance respiratoire chronique et des maladies des bronches.
« J’ai surtout exposé mes travaux sur le muscle lisse bronchique et sur le projet européen UBIOPRED qui a appliqué une approche de système biologique dans l’asthme », explique le Pr Fan Chung. « Cela permet de décrire les différents phénotypes de l’asthme aboutissant à des traitements personnalisés ». Le Pr Peter Barnes, président de la Société Européenne Respiratoire, a déclaré que les travaux du Pr Fan Chung montrent le lien entre la science basique et la pratique clinique quotidienne. Le Pr Fan Chung était le principal conférencier du « Sadoul Lecture », en mémoire au scientifique français Paul Sadoul, fondateur du mouvement ayant mené à la création de la SER. Lors d’un de ses passages à Maurice, le Pr Fan Chung avait déclaré au Mauricien que les maladies respiratoires sont causées par une défaillance du système immunitaire. Il indiquait aussi que les injections d’anticorps représentent le traitement d’avenir de l’asthme sévère.
Le Pr Fan Chung fera partie des éminents scientifiques qui seront à Maurice en novembre prochain pour assister au congrès annuel de la Société de Pneumologie de l’océan Indien (SPOI). Ce colloque aura lieu du 26 au 30 novembre à l’hôtel Pearl Beach à Belle-Mare et réunira 200 participants du monde entier. L’objectif est de tisser des échanges entre les pneumologues de la région pour améliorer le diagnostic et le traitement des maladies pulmonaires dans les pays de l’océan Indien.