Le bijou est l’un des cadeaux incontournables de Noël. Cette année, c’est surtout ceux fabriqués artisanalement qui connaissent le plus de succès auprès des Mauriciennes. Annick Bigaignon, une créatrice, nous parle de la tendance pour les fêtes de fin d’année…
Annick Bigaignon : « Les femmes veulent de la couleur pour les fêtes ! »
« Colliers de perles, bagues avec des fleurs, bracelets en Shamballa, boucles d’oreilles avec des plumes… Cette année a été riche en termes de créativité de bijoux pour les femmes », explique Annick Bigaignon. Cette créatrice de bijoux artisanaux a participé à plusieurs reprises au Salon de la bijouterie à Maurice et à La Réunion. Ses produits sont en vente dans les supermarchés Winners.
« Cette année, j’ai constaté une plus grosse demande pour les parures. D’où ma décision de proposer des ensembles de bijoux allant des bagues aux bracelets en passant par les boucles d’oreilles », explique la créatrice. Et d’ajouter : « Les couleurs vives sont très tendances, surtout auprès des jeunes. Le rouge, le blanc et le noir ne sont pas pour autant oubliés. »
Les femmes, avance Annick Bigaignon, veulent ainsi de la couleur pour les fêtes de fin d’année. « Les boucles d’oreilles avec des plumes sont prisées car elles sont très colorées. Ce qui est aussi le cas pour les colliers de perles. Les chaînes longues avec des pendentifs sont aussi très populaires auprès des jeunes », soutient la créatrice.
S’agissant des bagues, elle explique que « celles avec des motifs de fleur sont très à la mode ». « Pour les bracelets, les femmes aiment beaucoup ceux avec des perles ou des pendentifs. Les bracelets Shamballa est aussi un phénomène de mode actuellement. La nacre et les perles de corail sont très utilisées dans la confection de tous ces bijoux.
Annick Bigaignon accorde par ailleurs une grande importance à la qualité. « Je suis prête à prendre une pince et à écraser une des perles que j’utilise devant un client afin qu’il puisse voir qu’elle est vraie ! » lance-t-elle.
Originalité
Pour apporter encore plus d’originalité à ses produits, la créatrice utilise des boutons et des graines. « C’est la raison pour laquelle j’utilise ces deux éléments dans une collection que je viens de débuter. Il faut toujours innover ! » dit Annick Bigaignon. « Je compte aussi créer des perles spéciaux en vue d’affiner encore plus mes modèles. J’utilise d’autre part des pierres semi-précieuses qui apportent beaucoup féminité. »
La créatrice tire son inspiration de tout ce qui l’entoure. « Grâce à ma créativité, il m’arrive aussi de confectionner des bijoux rapidement, soit en quelques minutes. Je m’inspire de tout, des événements que j’ai vécus… », explique Annick Bigaignon. Il y a quelques années, poursuit-elle, « j’ai eu un problème de peau et les traitements ne marchaient pas. Alors un jour, j’ai acheté une pierre de lune que j’ai mis dans un collier. Quelque temps après toutes les taches avaient disparues… En faisant des recherches, j’ai appris que certaines pierres comme la pierre de lune avaient des bienfaits sur notre corps. » Et de conclure : « Depuis, je travaille avec une dizaine de ces pierres qui procurent un effet apaisant et agit, entre autres, sur le stress. »