Ah, l’amour ! Lorsqu’il nous entraîne, il peut nous emmener loin. Y compris à l’église ou à l’hôtel de ville. Encore faut-il, pour ce jour unique, avoir choisi une robe de mariée de circonstance, unique elle aussi. Pour celles dont le mariage approche, nous revenons sur les robes les plus “tendances” du moment. Et force est de constater que le mode princesse amorce son grand retour. En atteste Françoise, couturière de profession, et qui, avec quelques étoffes judicieusement choisies, transforme les tissus en somptueuses robes de mariée, à l’instar de la bonne fée de Cendrillon.
Le mariage est un jour unique, merveilleux. Un jour qui, en théorie du moins, n’arrive qu’une fois dans une vie. Aussi est-il important de choisir une robe de mariée à la hauteur de l’événement. Et quelle demoiselle, en cette circonstance, ne rêverait pas de porter une belle robe de princesse ? Dans ce cas, elles peuvent se réjouir, car ce type de robe revient à la mode. Histoire d’en mettre plein la vue aux proches et invités et, surtout, de se sentir aussi belle que les princesses des contes de fée. Car désormais, exit les robes en dentelles près du corps et les robes “sirènes”, et place désormais à la magie. Au programme : diadèmes, gants blancs et robes bouffantes.  
« Les robes de princesses marquent leur grand retour. Cette tendance se remarque depuis l’année dernière, où les Mauriciennes ont été nombreuses à opter pour ce type de robes et d’accessoires. Les modèles de robes amples sont légion, même si beaucoup optent aussi pour des robes bustier ou au dos décolleté », explique Francoise, couturière à Curepipe. Les futures mariées ont cependant le choix de la matière. Comme le dit Françoise, tout est permis, que ce soit la dentelle, le satin ou encore le voilage. Mais attention, prévient toutefois la couturière : le retour des robes “princesses” ne signifie pas qu’elles soient “vintages”. Bien au contraire, dit-elle, car celles-ci sont bien incrustées dans le 3e millénaire. Un modernisme qui se caractérise notamment par des traînes très longues, des strass couleur argent, des paillettes et, surtout, beaucoup de volume.
Mais où trouver le “bon” modèle ? Dans les magasins spécialisés, bien sûr. Mais aussi, et c’est ce que conseille Françoise, chez les couturières. « Pour confectionner ce type de robes, cela demande du temps et de la patience. Car tout doit être parfait. C’est pourquoi je recommande aux futures mariées de s’adresser à une professionnelle. C’est en effet la seule garantie que la mariée ne sera pas déçue. D’autant que tous les modèles ne vont pas forcément à tout le monde. » Ainsi, continue-t-elle, si vous avez une poitrine « généreuse », il est préférable d’opter pour la dentelle et une robe bustier. « La forme de la robe doit être adaptée à la morphologie de la mariée. Si celle-ci est ronde, il est préférable de prendre un bustier à lacets, pour enserrer la taille et la rendre plus fine. Si au contraire la mariée est plutôt mince, elle peut davantage jouer sur le volume de la robe », poursuit-elle.
Encore faut-il choisir aussi les bons accessoires, ceux qui sublimeront la robe de mariée en lui donnant davantage d’éclat. « Chaque mariée choisit ses propres accessoires, des objets qui lui plaisent. Ce qui revient le plus souvent, avec ce type de robes, ce sont inévitablement les gants blancs, en soie ou en dentelle. Mais aussi les caches épaules, toujours dans ces deux matières, histoire de rendre la robe “moins ouverte”, surtout lorsqu’elle est en bustier. » Idem pour le voile, qui est « primordial » pour la couturière. Et si vous voulez assumer votre look de princesse jusqu’au bout, alors les bijoux viendront parfaitement compléter la panoplie. « En général, au niveau des bijoux, la mariée porte un collier de perles et un bracelet. Mais l’accessoire de prédilection reste le diadème, classique ou plus excentrique, que l’on fixe soigneusement sur la tête où le voile sera cousu. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de demandes cette année pour ce genre de voile ! » termine Françoise.