Photo illustration

Plusieurs dizaines de ressortissants mauriciens travaillant à l’étranger ou bloqués ailleurs ont demandé de rentrer à Maurice par le biais de nos représentants diplomatiques dans les pays concernés, selon le ministre des Affaires étrangères Nando Bodha. Les passagers bloqués disposent de leur « return ticket ».

« Le plus grand nombre se trouve en Inde mais il y a également des ressortissants mauriciens en Australie, à Madagascar ou en Afrique du Sud. Parmi eux figurent des étudiants. Tel est le cas en Inde ou en Grande-Bretagne. Dans tous les pays concernés, ils sont en contact avec nos ambassades ou nos consulats. Prenant en compte que les aéroports sont fermés, nous leur avons demandé de rester sur place et de suivre scrupuleusement les instructions données par les autorités des pays où ils se trouvent », a fait ressortir Nando Bodha. Il poursuit : « Concernant l’Inde, j’ai déjà parlé au ministre des Ressources humaines Ramesh Pokhriyal et j’ai même écrit au ministre indien des Affaires étrangères, S.Jaishankur, pour lui exposer la situation et solliciter son aide. » À la demande du gouvernement central indien, les contacts ont été pris avec des autorités des États indiens où se trouvent les ressortissants mauriciens.

Pour Madagascar, ce sont essentiellement des Mauriciens qui y ont travaillé dans des usines mauriciennes. Par ailleurs, les autorités malgaches ont demandé aux ressortissants malgaches travaillant à Maurice de rester dans l’île jusqu’à nouvel ordre.

Il faut ajouter à cela que bon nombre de Mauriciens sont actuellement bloqués sur des navires de croisière appartenant aux compagnies Costa, Royal Carribean et Sea Farers MSC.

Quelques Mauriciens sont également bloqués aux Maldives. Il y a une chance que certains d’entre eux rentrent à la fin de semaine par le biais d’un avion devant se rendre en Afrique du Sud et transitant à Maurice pour un ravitaillement.

Par ailleurs, les chancelleries basées à Maurice ont été approchées afin de demander à leurs pays de contribuer au Covid-19 Solidarity Fund. L’ambassade de Chine à Maurice, le parti communiste chinois, les provinces de Shanghai, de Guandong et d’autres institutions chinoises ont déjà fait des dons importants à Maurice.