Le week-end de courses  n’a pas vraiment été à la faveur des jockeys et apprentis mauricien. C’est le moins que l’on puisse dire, vu que le seul fait notable  c’est la prise de pouvoir au classement des jockeys et apprentis mauriciens de Rakesh Bhaugeerothee. Ce dernier devance d’une victoire Sunil Bussunt après sa réussite lors de la 12e journée de samedi sur Rock This Time.
Sur les 16 victoires possibles durant ce week-end spécial, seulement trois victoires sont tombées dans l’escarcelle mauricienne. On croyait pourtant que les locaux avaient leur chance de réaliser un festival. Mais c’était mal connaître Cédric Ségéon qui avait décidé de prendre cette 12e journée sous son contrôle avec 4 victoires à la clé. Il aura fallu attendre la 5e course pour voir enfin flotter le quadricolore. Une épreuve qu’a survolée Swapneel Rama sur Winter Skype de l’écurie Merven.
Dans la foulée le jockey mauricien signait sa première victoire de la saison en 52 sorties. Il va sans dire qu’il était largement temps qu’il «beat the jinx». «Je suis très content de remporter ma première victoire 2013. Le cheval n’a pas trop tiré aujourd’hui (ndlr: samedi) et il a couru bien détendu. Vu qu’il est un cheval assez rapide, sa première ligne l’a beaucoup aidé. Son poids aussi était raisonnable, ce qui est non négligeable dans une telle épreuve. Je suis parti devant et j’ai réglé la course à ma guise. Lorsque je l’ai mis sous pression dans la ligne droite, il a répondu admirablement à mes sollicitations», a-t-il expliqué à Turf Magazine.
Reehaze Hoolash devait immédiatement l’imiter dans The Pariaz.co.uk Challenge Cup sur Ghost Dog de l’écurie Rousset. C’était la deuxième victoire de Reehaze Hoolash cette saison. C’est dans The Afrasia Global Business Cup, une épreuve réservée aux jockeys et apprentis mauriciens, que Rakesh Bhaugeerothee a signé sa 4e victoire de la saison avec Rock This Time de l’écurie Serge Henry. On peut dire que la cravache mauricienne a bien maîtrisé son sujet pour prendre l’avantage sur Ryder Cup avec Vijay Anand Bundhoo en selle. Une victoire qui lui offre le fauteuil de leader. Mais jusqu’à quand ?