C’est ce qu’on appelle un samedi de bonheur pour Vinay Naiko. En effet, alors que cette 28e journée de la saison s’annonçait comme une journée ordinaire pour lui. Mais son «mood» a soudainement changé à l’issue de la première journée de course dotée de The Phumelela Gold Enterprises Trophy (1650m – MR: 30-0). Zit Ip de l’écurie Raj Ramdin qui n’avait, sur papier, aucune chance dans cette épreuve a priori destinée à Friday Lunch Club  avait décidé de changer «un peu» la vie du cavalier mauricien.
En effet, à la surprise générale le coursier de l’écurie Raj Ramdin avait décidé de sortir le grand jeu pour profiter grandement des circonstances de cette course. C’est presqu’en champion que Zip It a repoussé la remontée dans les derniers mètres de la course de Tigger de l’écurie Serge Henry. Cette victoire, la première 2013 de Vinay Naiko, est aussi une première victoire après presque trois ans de disette. C’est le moins qu’on puisse dire car pour connaître la dernière fois que notre compatriote a fait son apparition dans la winner’s enclosure avant samedi, il nous a fallu feuilleter nos archives. En fait, Vinay Naiko n’a pas gagné depuis le 13 octobre 2010 où il avait ramené la victoire avec Dubai. «Je tiens vraiment à remercier Raj Ramdin, son équipe et les propriétaires du cheval. Depuis trois ans je me suis mis un peu en retrait surtout par rapport à la compétition. J’avais du reste demandé à M. Ramdin de me confier une monte où il n’y a pas de pression, un cheval sur lequel les yeux n’allaient pas être braqués. C’est un peu comme ça que j’ai obtenu la monte de Zip It», a indiqué à Turf Magazine le jockey, qui arrivait difficilement à cacher sa joie.
Car outre le fait d’avoir pu «beat the jink» après trois ans, cette victoire de Zip It est aussi une victoire heureuse de l’écurie Ramdin du fait que cela fait un bon bout de temps que ce cheval est en compétition à Maurice et n’avait pas gagné. Cette victoire, même si elle demeure inattendue, reste quand même une belle victoire pour Naiko du fait qu’il a participé activement à la préparation de ce cheval. «Zip It a bien travaillé à l’entraînement. C’est un cheval qui n’a aucun problème mais qui est souvent malchanceux. Il tire à chaque fois des lignes moyennes ce qui l’empêche de bien se positionner en course. Il avait été l’auteur d’un très bon galop le mardi précédent la course. Avec son léger handicap et sa bonne ligne, l’idée était de le bounce et de courir à l’avant», explique encore Vinay Naiko.
Moral boosté
Lui qui avait perdu l’habitude d’être sous les feux des projecteurs se retrouve soudainement être au centre de toute les attentions. Mais comme à son habitude, Vinay Naiko reste une cravache modeste et estime que sa course a été gagné en raison d’un concours de circonstance. «Je pense que j’ai gagné la course au poteau des 2400m quand je l’ai laissé se détendre librement et dès lors ses adversaires se sont vus piégés. Au sortir du virage il avait plein de ressources sous les sabots et il a bien accéléré pour l’emporter. Je pense qu’il n’est pas un mauvais cheval pour cette catégorie.  Je suis très content pour l’écurie. C’est une petite formation qui n’a pas remporté beaucoup de victoires cette saison. Cette réussite ne peut que booster le moral de tout un chacun», explique-t-il encore. Reste qu’il est le seul Mauricien à avoir gagné samedi dernier et ce résultat ne change rien au classement.