Il y avait 16 victoires à prendre durant le week-end des courses et autant qu’on puisse dire les jockeys et apprentis mauriciens n’en ont pas beaucoup profité.  En effet, seulement quatre victoires sont tombées dans leur escarcelle avec une surprise de taille, celle ayant trait à la victoire de l’extrême outsider Don’t Tell Mama samedi avec Niven Marday en selle. Rye Joorawon était toujours absent de la compétition pour cause de maladie.
Nooresh Juglall, le poursuivant le plus direct de Rye Joorawon dans la course pour le titre a su tirer son épingle du jeu lors de la journée de dimanche grâce à sa victoire sur Liam dans Ene Pays Propre En Zoli Pays Trophy (1365m – MR: 51-35)  pour le compte de l’écurie Foo Kune. Mais cette unique victoire n’a pas suffi pour inquiéter Rye Joorawon qui le devance de trois longueurs et qui est déjà le détenteur virtuel du titre de champion chez les Mauriciens puisque Juglall ne sera pas des nôtres lors de la l’avant-dernière journée régulière.
En revanche, l’apprenti qui a marqué les esprits durant ce week-end de courses, en particulier samedi, c’est sans aucun doute Niven Marday. Personne n’avait cru en ses chances d’être dans la winner’s enclosure dans The Beverly Hill Plate (1000m – MR: 30-0)sur Don’t Tell Mama. A 21 contre 1, la pensionnaire de l’écurie Maigrot a renversé la vapeur à la surprise générale. Mais Niven Marday lui, avait cru en ses chances. « D’abord je dois remercier  Hugues Maigrot qui m’a fait confiance en me donnant cette monte. Elle est sortie très vite des boîtes. Je n’ai pas paniqué et d’elle-même elle est parvenue à trouver les barres. Elle voyageait très bien en deuxième position et dans la ligne droite je pense que c’est mon light weight qui a fait la différence.  C’est à 200 mètres du but qui j’ai commencé à y croire car dès que je lui ai montré ma cravache, elle a dressé ses oreilles à l’arrière et elle a bien accéléré pour remporter une belle course», explique l’apprenti mauricien.
Il a poursuivi en ajoutant qu’il «dédie cette victoire à  Hugues Maigrot pour qui j’ai travaillé dans le passé. Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai débuté mon apprentissage avec lui et j’ai appris beaucoup de choses à ses côtés. Je dédie cette victoire également aux propriétaires de Don’t Tell Mama.» C’est donc la 3e victoire de la saison pour cet apprenti mauricien qui, petit à petit se fraye un passage dans ce monde extrêmement difficile.
La 5e de Rama et de Teeha
Swapneel Rama a engrangé sa 5e victoire de la saison sur Double Dash dimanche dans The Mr Fabulous Plate, tandis que Nishal Teeha a aussi connu sa 5e victoire samedi en 57 sorties sur Deux Fabuleax de l’écurie Rousset, le super favori  de The City Of Port-Louis Cup (1600m – MR: 36-20).