Pink Pigeon @COPYRIGHT Jacques de Spéville

La Mauritian Wildlife Foundation (MWF) est depuis décembre dernier la partenaire officielle de BirdLife International, soit le plus grand réseau pour la protection de la nature au monde. « Cela fait plusieurs années que nous travaillons d’arrache-pied pour devenir un partenaire. C’est une reconnaissance pour nos actions et cela nous permettra de les rendre plus conséquentes. Grâce au réseau de la BirdLife International, nous pouvons resserrer nos liens avec les experts et suivre les avancées du domaine », explique Deborah de Chazal, Executive Director de la MWF.

« Il est important pour nous de rester en phase avec les dernières politiques mondiales de conservation, plus particulièrement en ce qui concerne les oiseaux. Ces derniers sont notamment de bons indicateurs des effets du changement climatique sur la biodiversité. A travers un tel réseau, c’est la possibilité pour nous de partager nos connaissances et d’apprendre celles des autres », poursuit-elle.

BirdLife International, qui est une coalition globale d’organisations non gouvernementales (ONG), oeuvrant pour les protection de la faune et de la flore, compte à ce jour un réseau de 121 partenaires, un par territoire ou pays, et continue à se développer. En étroite collaboration depuis 2013, la MWF et BirdLife ont ainsi beaucoup travaillé dans le cadre de la liste rouge des espèces d’oiseaux menacés de l’Union International de la Conservation de la Nature (UICN) où la MWF a fourni des données sur les oiseaux, et les zones importantes pour la protection des oiseaux dans la République de Maurice.

« Sur le plan international, la MWF est considérée comme un chef de file dans le domaine de la protection des espèces. Elle a mis au point des techniques novatrices qui ont ouvert la voie à d’autres efforts dans le monde. En démontrant que même les espèces les plus rares et au bord de l’extinction peuvent être sauvées, elle a été porteuse d’espoir pour beaucoup », partage Dr Roger Safford, Senior Programme Manager-Preventing Extinctions, de la BirdLife International et ancien personnel de la MWF. « Et ce n’est pas tout, la MWF témoigne aussi du fait que les travaux sur les espèces peuvent contribuer à la protection et à la réhabilitation de tout un écosystème et sa biodiversité, ce tout en impliquant les communautés. »

Par ailleurs, la MWF est partenaire de nombreuses organisations mondiales, dont l’UICN, le Botanical Gardens Conservation International, et l’Alliance for Zero Extinction. « La BirdLife International est largement reconnue comme le leader mondial dans la protection des oiseaux. Chacun de ses partenaires est un organisme non gouvernemental à but non lucratif œuvrant pour l’environnement. Chacun maintient son individualité, mais travaille de manière collaborative afin de construire un véritable partenariat global, au-delà des frontières nationales », soutient Vikash Tatayah, Conservation Director à la MWF.

Et il ajoute que « les initiatives de la BirdLife International offrent des solutions fonctionnelles et soutenables qui profitent considérablement à la nature et aux gens. A travers une approche scientifique rigoureuse suite aux retours concrets des projets sur le terrain, la BirdLife International a réussi l’implémentation de plusieurs programmes de conservation. Son approche unique, du local vers le global, a un impact considérable et des avantages durables en ce qui concerne la sauvegarde de la biodiversité. »