On a assisté à une pluie de retraits à l’occasion de ce rendez-vous. Ce qui eut pour effet de fausser plusieurs courses. Si les retraits de Princeton et Sweep Forward furent effectués sous les ordres du vétérinaire du club, en revanche, celles des quatre dernières montes de la journée de Derreck David — lui-même indisposé après la quatrième course qui vit un sérieux incident entre Always Flirting et Magic’s Magic pour lequel il fut sanctionné d’une suspension de 4 semaines et d’une amende de Rs 100 000 —, fut décidé faute de lui avoir trouvé un remplaçant, les autres entraîneurs contactés n’ayant pas donné leur accord pour laisser monter leurs jockeys respectifs. Discrèt ces dernières semaines, l’établissement Rousset s’est signalé en trois occasions, tandis que Geroudis et Joorawon se sont offert un doublé chacun. L’épreuve principale qui constituait la troisième et dernière manche du championnat des 4-ans, est revenue à l’outsider Man To Man qui contra l’attaque de Tube Wave. La palme est revenue à Captain Firth qui grâce à sa quatrième place, totalise 8 points.
Si l’état major de l’écurie Foo Kune put s’offrir les services de Richard Mullen pour piloter Mr Black Tom suite au forfait de David qui fut déclaré mentally unfit due to his emotional state par le médecin du club qui le trouva cependant physically fit, la recherche d’un remplaçant dans l’épreuve principale fut un véritable parcours de combattant. Selon nos informations, les dirigeants des établissements Gujadhur, Allet et Rousset furent approchés afin de «prêter» leurs cavaliers respectifs vu que le likes by likes était applicable dans ce cas précis, mais ces derniers répondirent par un refus. On annonça alors Jeanot Bardottier, mais le jockey mauricien ne pouvait faire le poids à 58kg, le retrait du cheval de l’écurie Foo Kune fut communiqué quelques minutes seulement avant que les chevaux ne foulent la grande piste, soit officiellement à 15h20. Les paris effectués sur Love Struck furent donc remboursés, tandis que les gains sur le cheval gagnant furent frappés d’une déduction de 30 sous par roupie.
La question qui se posait était : qui allait mener le peloton dans ce champ composé principalement de finisseurs ? Joorawon espérait prendre les choses en main dès les premières encablures, mais il fut vite enfermé par Pierneef, auteur d’un meilleur départ. Captain Firth en profita pour se placer tranquillement aux avant-postes. Man To Man fut toutefois vite déboîté pour se placer sur l’arrière-main du meneur avant de prendre le relais au bas de la descente. Tube Wave améliora également sa position avant d’être forcé d’évoluer en troisième épaisseur dans le tournant vu que Captain Firth avait quitté la corde pour attaquer le meneur. Dans la ligne droite finale, Tube Wave pencha sur sa droite comme la dernière fois. On le pensait néanmoins capable de refaire son retard sur Man To Man, mais ce dernier s’accrocha jusqu’au bout sous la conduite de Joorawon. Pierneef vint compléter le podium devant Captain Firth qui obtint un tout petit point, suffisant pour lui permettre d’être sacré champion des 4-ans. L’écurie Serge Henry s’adjugeait, elle, sa première victoire dans une épreuve principale cette saison.
L’élément catalyseur de cette journée folle fut l’interférence dans la ligne droite finale de la quatrième épreuve impliquant les deux favoris Always Flirting et Magic’s Magic. En fait, il y eut deux enquêtes. Le premier concernait le départ où Rainbow Man qui s’élança sans son cavalier, et le deuxième, l’incident impliquant principalement les montures de David et Ségeon. Dans le premier cas, il fut établi que Rainbow Man n’avait pas eu un fair start vu qu’au moment du départ, il avait la tête pointée vers le bas. Ce qui fit qu’il fut déséquilibré à l’ouverture des stalles, qu’il se montra lent et qu’il désarçonna l’apprenti Marday. Les mises effectuées sur ce cheval furent remboursées, tandis que 10 sous par roupie furent déduits des gains sur le vainqueur.
Always Flirting rétrogradé, David suspendu
Pour revenir à l’incident, il intervint lorsque Always Flirting qui versait à l’intérieur, gênant en premier lieu son compagnon d’écurie Man Of His Word qui dut être repris. Au lieu de redresser sa monture, David choisit d’utiliser sa cravache afin de remettre sa monture dans la bonne trajectoire, mais Always Flirting se retrouva en déséquilibre et versa brusquement sur Magic’s Magic qui se rapprochait vivement à la corde. Ségeon reprit sa monture qui se retrouva en déséquilibre et il ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. Domani et Prince Paseo qui suivaient, furent également gênés, incommodant à leur tour Red Lotus. Si Amazing Bolt fut maintenu à la première place, Always Flirting fut rétrogradé de la deuxième à la quatrième place au profit de Domani et Magic’s Magic. David fut, lui, trouvé coupable sous le règlement 160 A (e) de reckless riding pour avoir gêné Magic’s Magic et Man Of His Word. Il écopa d’une suspension de 4 journées de course mauriciennes et d’une amende de Rs 100 000.
Geroudis ne laissa pas passer sa chance pour réaliser son doublé sur Polar Royale qui confirma son étendard de favori. Cette épreuve fut retardée de plusieurs minutes vu qu’il y avait des tergiversations sur la monte de Derreck David qui déclara forfait pour le reste de la journée. Le Sud-Africain attaché à l’écurie Foo Kune fut remplacé par Richard Mullen sans avoir toutefois effectué de demande au préalable auprès de l’employeur du jockey, Jean Michel Henry. Pour revenir à la course, elle ne fut qu’une simple formalité pour Polar Royale qui mit tout le monde d’accord au terme d’un joli coup de reins. Shahruhk est celui qui se montra le plus dangereux, mais démarrant de loin, il ne fut pas en mesure de se hisser au même niveau que le favori, et ce, malgré son léger handicap.
Rousset se replace
L’écurie Rousset réalisa son triplé grâce à New Star qui était confié à Rye Joorawon, Geroudis ne pouvant monter à 55.5kg. Simple figurant lors de ses deux premières incursions, New star montra un tout autre visage vu qu’il était, selon son entraîneur, aligné sur un parcours approprié cette fois. Un triplé qui permet à l’écurie Rousset de reprendre la deuxième place à Gujadhur et de se hisser au même niveau que Foo Kune en terme de victoires.
Les commissaires avaient décidé d’ouvrir une enquête dans l’épreuve d’ouverture avant même l’annonce des résultats. Ceci afin de faire la lumière sur un incident intervenu dans la ligne d’arrivée, dont fut victime Black Gambit qui termina quatrième. Du reste, Jeanot Bardottier logea, dans un premier temps, une objection contre les deux premiers à l’arrivée, Young Royal et Surprising Dream, pour interférence alléguée avant de se rétracter en ce qu’il s’agit de sa protestation contre le cheval de l’écurie C. Ramdin qui fut ainsi déclaré vainqueur. L’objection contre Surprising Dream  fut, elle, retenue, les commissaires ayant conclu qu’à 100m de l’arrivée Surprising Dream avait gêné Black Gambit qui dut être repris par son cavalier alors qu’il parraissait capable de faire renverser la vapeur en sa faveur. Surprising Dream fut ainsi relégué de la deuxième à la quatrième place au profit de Cirac et Black Gambit. Rye Joorawon fut, lui, averti de faire plus d’efforts à l’avenir lorsque son cheval change de ligne.
Une deuxième enquête était liée au départ de Zip It qui s’élança maladroitement pour se retrouver en arrière-garde alors que l’on s’attendait de le voir aux avant-postes. Mais cette fois les commissaires conclurent que l’alezan de l’écurie Maigrot avait eu toutes ses chances au départ.
Malheureux lors de ses deux dernières tentatives — cela avait motivé son entraîneur de l’aligner pour la deuxième semaine consécutive —, Cula a obtenu une juste compensation à l’issue d’un parcours limpide dans The MTML Freedom Cup disputée sur 1850m pour offrir à Richard Mullen son premier succès pour le compte de son employeur. C’est la doublure de l’écurie Jean Michel Henry, Infinite Destiny, qui s’appliqua afin de mener les débats avant de s’effacer à la route où il fut débordé par Storm Alterno qui mena alors le peloton. Mullen attendit l’entame de la ligne droite pour demander un effort à sa monture qui donna un joli coup de reins pour surclasser le lot.
L’attente n’a pas été longue pour Ricky Maingard avec Baidido Caballero qui frappa d’entrée à l’issue d’une sage course d’attente signée Robbie Burke. On eut droit à un bon rythme vu qu’il y eut lutte pour le commandement entre Millenimesta et Bongo Beat. Commodore Pete était troisième et son cavalier se précipita un peu, le sollicitant dans la descente afin d’empêcher Bongo Beat de se placer éventuellement à la corde derrière le représentant de l’écurie Rousset,. Cet effort, Commodore Pete le paya sur la fin. Rainstone fit impression à mi-ligne droite, mais Bandido Caballero qui était toujours huitième dans la dernière courbe, sortit un coup de reins dévastateur et bien que penchant à un certain moment sur sa droite, il coiffa le favori au poteau.
Seulement huit chevaux furent au départ de la septième épreuve au déroulement faussé suite aux retraits de Ryder Cup et Sweep Forward. Vu le manque d’initiative de ses adversaires, Pegasus Legacy assura le rôle de meneur malgré lui jusqu’en début de descente où Western Jet qui tirait beaucoup vu le manque de rythme, durcit sensiblement l’allure. La nouvelle unité de l’écurie M. Ramdin imprima un train sélectif, mais vit son avance fondre comme neige au soleil dans la dernière courbe où il fut accroché par Pegasus Legacy qui mena le peloton de chasse. Par la suite, l’issue ne fit pas de doute. Donnie Brasco se rapprocha quelque peu pour prendre la deuxième place.
Revoila Emamdee !
Il fallait remonter à la 15 journée 2013 pour voir Yashin Emamdee sur la plus haute marche du podium. Le jockey mauricien mit fin à une longue période de disette grâce à Winter Skye qui bouleversa tous les pronostics à l’issue d’un pillar to post. On avait surtout des doutes sur la tenue de Winter Skye qui s’était rarement aventuré au-delà des 1400m vu qu’il est un sujet souvent plus brillant que tenace. Mais cette fois, son entraîneur avait demandé à Emamdee ne lui filer les rênes. Winter Skye imprima une allure régulière, laissant craindre à ce qu’il s’efface dans la ligne d’arrivée, mais il résista jusqu’àu bout cette fois. Le favori Aspen Emperor fut une grosse déception, terminant à plus de 8L du vainqueur. Interrogé à ce sujet, Geroudis dira qu’il fut bousculé par Freedom au 600m et que par la suite, sa monture ne s’étendit pas comme il le fallait.