Lundi dernier, 163 sapeurs-pompiers ont intégré le Mauritius Fire and Rescue Service, dont six femmes et huit Rodriguais. Au cours d’une Passing-Out Parade, ils ont été répartis dans les 11 différentes casernes de l’île et ont rejoint leurs postes hier. Tous ont suivi une formation d’une durée de 42 semaines.
Anwar Husnoo, ministre des Administrations régionales, a laissé entendre que le souhait de son ministère est de mieux modeler le MFRS afin qu’il puisse donner un meilleur service aux citoyens. Le gouvernement, dit-il, est conscient du travail accompli par le Mauritius Fire and Rescue Service. « C’est dans cette optique qu’il a adopté des mesures visant à renforcer l’effectif, la formation et les équipements au sein du MFRS ». Est ainsi envisagée, la mise en place d’une structure afin que des formations paramédicales soient fournies aux sapeurs-pompiers par les institutions reconnues à Maurice. Appel a déjà été fait au Mauritius Institute Of Health en vue d’élaborer un programme de formation en pre-hospital emergency care and life support pour les personnes sérieusement blessées lors d’accidents. Par ailleurs, un Fire Building Code viendra renforcer les normes en matière de sécurité incendie dans les bâtiments.
Anwar Husnoo indique qu’une nouvelle caserne de pompiers est en chantier à Rose-Belle et sera livrée en décembre. Deux autres casernes seront construites, en 2017 à Goodlands et en 2018 à Montagne-Blanche. Il souligne aussi l’importance de disposer d’équipements de secours modernes et précise que le gouvernement a dépensé plus de Rs 42 millions à cet effet au cours de la dernière année financière. « Le gouvernement met beaucoup l’accent sur la formation et le développement des sapeurs-pompiers et dans ce contexte j’envisage la création d’un Fire and rescue Training Academy sur 16 arpents de terres déjà identifiées à Riche-Terre. Cette Académie peut devenir un modèle d’excellence non seulement pour Maurice mais aussi pour les pays de la région. »