Le Mauritius Institute (MI), sis à rue La Chaussée à Port-Louis, accueille depuis ce matin une exposition sur les cornes et les andouillers. Une quinzaine de pièces accompagnées de panneaux explicatifs occupe la salle d’exposition au premier étage du bâtiment. Une manifestation organisée par le Mauritius Museum Council (MMC) pour marquer la Journée internationale des musées.
Toutes les pièces exposées proviennent de la collection du musée, explique le directeur par intérim du MI Vikash Rupeear au Mauricien. Pourquoi les cornes et les andouillers ? « Nous voulons sensibiliser le public aux dangers qui guettent ces animaux. Beaucoup de personnes les chassent pour le plaisir d’avoir le plus beau trophée – cornes ou andouillers. Or, elles ne se rendent pas compte de l’importance de ces mammifères », avance-t-il. Aussi, note-t-il, « les gens confondent souvent cornes et andouillers (horns et antlers). Les andouillers sont la ramification du merrain ».
Pour la présente exposition, une équipe du MI s’est mise à la tâche de chercher toutes informations y relatives. Elle précise au bas de chaque panneau la situation de l’animal en question. Ainsi, l’on apprend que l’Addax ou l’antilope blanche originaire de la région désertique du Sahara est critically endangered. De même pour le rhinoceros noir de l’est et du centre Afrique.
La corne du rhinocéros noir était très commercialisée, notamment parmi les arabs pour fabriquer des manches de couteaux connus comme des jambiyas ou encore dans la médecine traditionnelle chinoise. Le moufflon du nord de l’Irak et du nord-ouest de l’Iran est classé vulnerable tout comme le Gaur ou bison indien.
Parmi ceux qui sont les moins concernés par l’extinction, l’on note, entre autres, le Cape Buffalo, un des plus gros bovidés d’Afrique.
Au milieu de la salle, le visiteur pourra avoir un aperçu de la croissance du cerf local avec des bêtes empaillées à différentes étapes de leur vie, à partir de six mois. Une autre collection du musée.
L’exposition est ouverte jusqu’au 22 juin. Exceptionnellement, ce week-end, elle sera accessible au public entre 9 h et 16 h. Dans une déclaration au Mauricien, le président du Mauritius Museums Council (MMC) Gorah Beebeejaun indique que les sept autres musées qui tombent sous sa responsabilité seront ouverts durant ces heures ce week-end. Pour l’exposition sur les cornes et les andouillers, une cérémonie officielle est prévue mercredi à 16 h 30 en présence du ministre des Arts et de la Culture Mookhesswur Choonee.