Le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree a appelé samedi, à la MITD House, les bibliothèques à « re-invent the way of delivering library and information services », et ce à l’occasion du 40e anniversaire de la Mauritius Library Association. Il a rappelé qu’une enveloppe de Rs 6,8 millions a été votée lors du dernier budget pour le secteur des bibliothèques.
Selon le ministre, cet anniversaire est l’occasion de dresser une évaluation des forces et faiblesses de l’association et de dessiner un plan pour le futur. « Il est important que des stratégies soient pensées en vue d’atteindre les objectifs voulus. » Il a fait la distinction entre les “trade unions” et les “professional associations”. Les premiers, selon lui, défendent les droits et négocient en faveur des employés lors de conflits alors que les seconds, eux, travaillent à l’amélioration de la profession en général.
Le ministre a souligné deux changements majeurs dans le domaine des bibliothèques, à savoir l’internet et l’omniprésence des TIC dans chaque domaine des activités quotidiennes. Ce qui rend nécessaire, dit-il, la familiarisation avec l’outil informatique. D’où la nécessité pour le personnel des bibliothèques de « suivre la modernité ». Et d’ajouter : « This calls for a re-engineering of library processes in the delivery of services and revamping the services themselves. The Mauritius Library Association can be a valuable instrument in shaping the future of librarianship in Mauritius and moulding their members in their new roles in the 21st century. »
Le ministre a indiqué que la Library Cadre Section de son ministère offre des formations au personnel des bibliothèques sur divers thèmes chaque année. Au  niveau des établissements scolaires, plusieurs projets ont été initiés, à l’instar du “Silence on lit” au cycle primaire et le projet “Book Clubs” au secondaire, tous deux ayant pour but de promouvoir la lecture et d’encourager une « bonne utilisation » des bibliothèques. Il a enfin assuré la Mauritius Library Association de son soutien.