Les membres du syndicat menacent de boycotter les abattages le jour de la fête

Les membres du syndicat à la Mauritius Meat Authority (MMA) menacent d’entamer un “sitting” devant les locaux de cette dernière à la veille de la fête Eid ul-Adha. Ils comptent aussi boycotter les abattages le jour de la fête. Cette décision a été prise pour contester le transfert injustifié de deux chauffeurs survenu il y a quelques jours.

Un des chauffeurs avait rapporté un cas d’agression verbale à la police contre un proche de la direction. Il a dit être victime d’injustice. « Le malaise au sein de la MMA se poursuit. La direction continue à faire la pluie et le beau temps dans cette organisation. Malgré nos nombreux appels au Premier ministre, aucune sanction n’a été prise à ce jour à l’encontre de la direction. Les employés continuent à souffrir », déplore le négociateur et porte-parole du syndicat de la MMA, Haniff Peerun.

Et ce dernier de rappeler qu’un Meat Van Driver avait été malmené par un proche du directeur de la MMA. Le chauffeur avait rapporté le cas à la police et avait adressé une lettre à la direction pour se plaindre du comportement de ce « protégé ». « Le chauffeur travaille à la MMA depuis douze années. Il s’occupait principalement de la livraison de la viande chez les bouchers et au bazar au quotidien. Du lundi au mercredi, il commence à travailler à partir de 6h30, le jeudi à partir de 5h et les vendredi et samedi à partir de 3h.

Généralement, il termine son travail avant midi. Depuis qu’il a rapporté son cas à la police et à la direction, la situation a tourné au vinaigre. Pour le pénaliser, la direction a décidé de le transférer dans l’administration où les responsabilités des chauffeurs ne sont pas les mêmes que celles des chauffeurs de livraison. Il est désormais appelé à travailler tous les jours de 8h30 à 3h45 », explique Haniff Peerun.

Quant au chauffeur qui travaillait à l’administration, il a été transféré dans le département mécanique. « Ce sont deux transferts que nous jugeons injustes parce que les deux chauffeurs ont été affectés dans des départements qu’ils ne maîtrisent pas. Le premier a toujours travaillé dans le département de livraison et le second s’occupait toujours des ‘dispatch’ et autres travaux de l’administration », dit-il.

Par ailleurs, le chauffeur transféré au département administratif a été sommé de ne pas rester dans le bloc administratif. « Il doit s’asseoir sous un arbre en attendant qu’il reçoive des ordres », a indiqué le porte-parole des syndicats.

Haniff Peerun présidera une réunion avec le syndicat de la MMA ce vendredi au siège du Mauritius Labour Congress où des décisions drastiques seront prises. « Il est clair que les chauffeurs sont victimes d’injustice. Pour faire entendre notre voix, nous comptons entamer un ‘sitting’ devant les locaux de la MMA à Roche-Bois, à la veille de la fête Eid ul-Adha, pour contester ces deux transferts injustifiés. La MMA accueillera de nombreux clients pour l’abattage de bœufs pour cette fête. Par conséquent, nous comptons boycotter les abattages qui auront lieu le jour de la fête. Les travailleurs refuseront de travailler ce jour », a affirmé Haniff Peerun.