Le Mauritius Ocean Classic 2013, qui se voulait être cette année une mise en jambes pour les concurrents en marge des International Canoe Federation Ocean Racing World Championships prévus à la mi-juillet au Portugal, aura vu cette semaine l’ensemble des kayakistes présents constitués pour la plupart de Sud-Africains et d’Australiens, peaufiner leur préparation en marge de l’étape finale aujourd’hui. C’est la paire australienne Cameroun Cox-Mark Ressel qui a annoncé la couleur chez les hommes, alors que l’épreuve féminine a souri à une paire australo-sud-africaine (Sarah Tilling-Nikki Mocke). Le premier Mauricien, Simon de Spéville, associé à Gary Maughen, a terminé douzième sur 31 équipes masculines.
Les organisateurs sont ravis de ce plateau 2013 de classe mondiale. « Le format innovant de cette année pour cette première course de la semaine a ravi tous les participants. Le tirage au sort des équipes ayant été fait de manière équitable afin que les champions et les plus expérimentés se retrouvent en équipe avec comme partenaires les participants moins expérimentés (tous toutefois déjà d’un très bon niveau). Cela n’a fait qu’augmenter le suspense et nul ne pouvait pronostiquer de manière définitive les vainqueurs au moment du départ. Nous avons eu une très belle course avec des conditions vraiment idéales, soit un vent favorable du sud-est avec houles », ont déclaré Albert d’Unienville (LUX* Sports) et Dominic Henry (JPH Boathouse Servies).
Le Sud-Africain Dawid Mocke, actuel n°1 mondial de la discipline et qui a terminé sixième au Morne, est satisfait. « The conditions were good with some big ocean swells. I personally had a good time and took this first race as usual in order to adjust my preparations for the big race on Saturday (ndlr aujourd’hui). »