Ils sont aux anges depuis le 5 septembre quand ils ont été informés qu’ils sont les heureux gagnants du concours annuel Mauritius Pixel 2012. Une compétition de photographie initiée par l’Université Catholique de l’Australie, ouverte aux Mauriciens et aux Sri Lankais. Goohraj Kumar Toona, ex-élève du collège La Confiance, Julien Rajaram du collège St Joseph et  Sangling Xiong Guo Jun du Collège Lorette de Curepipe sont les heureux gagnants du Mauritius Pixel Prize 2012 placé sous le thème Culture.
Goohraj Kumar Toona est un passionné de photographie, d’où son choix de se lancer depuis la rentrée universitaire au Charles Telfair Institute (CTI) dans la filière Graphic Design.
Cet ex-élève du collège La Confiance a choisi une photo de ségatiers aux instruments traditionnels dont l’incontournable ravanne et des accordéons. Une photo prise sur la plage de Flic-en-Flac lors du Carnaval, en juillet dernier: « J’ai trouvé que le thème et la photo s’accordaient parfaitement. Le carnaval respirait toute la culture mauricienne et étrangère. »
« Je savais que j’étais dans le thème cette année, mais je ne m’attendais pas à remporter le premier prix », confie-t-il. L’une des deux autres photos soumises par Goohraj Kumar Toona montre des filles en sari et l’autre représente le portrait d’un ségatier. Se décrivant comme un mordu de la photographie, le gagnant de cette année aspire à faire carrière dans le domaine. « J’aime tout ce qui touche de près ou de loin à la créativité. Ce concours a été un véritable challenge du fait que je voulais démontrer ma créativité et mon talent d’autant que j’étudie la photographie à l’université », souligne-t-il à Week-End.
Pour Sangling Xiong Guo Jun, c’est par une de ses camarades de classe que cette étudiante en Lower VI au Collège Lorette de Curepipe a été mise au parfum. Celle qui a remporté le 3e prix aurait pu pourtant passer à côté. « L’affiche invitant à participer à cette compétition était désignée aux élèves de dessin mais lorsque je me suis renseignée auprès de la représentante de l’Université en Australie, j’ai compris que non », explique-t-elle. De nature calme et docile, cette Curepipienne que nous avons rencontrée dans un cafétéria n’a pas caché son enthousiame et sa joie quant à sa consécration. « J’adore la photographie », laisse-t-elle échapper.
Sangling Xiong Guo Jun ne manque pourtant pas d’imagination et de créativité. Pour cause, ses travaux de recherche l’ont amenée à construire une photo où figurent divers objets appartenant à chaque culture de l’arc-en-ciel mauricien, dont la fameuse savatte « dodo. » Etant elle-même issue d’un mariage « mixte » avec un père chinois et une mère hindoue, Sangling trouve cela « génial » et s’est sentie inspirée par son histoire.
Julien Rajaram a plusieurs cordes à son arc. Entre ses préparatifs pour ses examens du Higher School Certificate (HSC), cet élève du collège St Joseph trouve aussi du temps à jongler entre son travail à mi-temps au salon funéraire de ses cousins et un travail de DJ dans des fêtes et des soirées privées. Se décrivant comme un amateur de photographie, « sauf quand je voyage », Julien Rajaram, 19 ans, a représenté la culture mauricienne en montrant des ouvriers travaillant dans un champ de canne. « C’était lorsque j’ai été chez de la famille à Trou d’Eau Douce. Arrivé à hauteur de Beau Champ, je n’ai pu rester insensible à ces hommes qui, malgré le soleil, travaillaient avec acharnement », relate-t-il.
Le gagnant du 2e prix n’est pas à sa première consécration. Dans le passé, dit-il, il a remporté un prix à une essay competition organisée par le Commonwealth.
A noter qu’une déléguée de l’Université Catholique de l’Australie a fait le déplacement en vue de remettre leurs prix aux gagnants. Ils remportent des vouchers chez Galaxy.