La grogne d’une soixantaine de travailleurs affectés au département “workshop” de la Mauritius Port Authority a débouché sur une manifestation ce matin dans l’enceinte portuaire, les points de désaccord portant sur l’absence de promotions et de nominations au détriment des employés. Toutefois, le président du conseil d’administration de la MPA, Ramalingum Maistry, a eu une brève rencontre avec les syndicalistes au cours de cette manifestation. Il a ainsi pris l’engagement de trouver une solution au problème.
Selon le négociateur syndical de la Maritime Transport & Port Employees Union, Ivor Tan Yan, le département “workshop” préoccupe depuis un bon moment déjà les travailleurs qui y sont affectés. « La transformation attendue dans ce département n’est jamais arrivée. Le “workshop” de la MPA fonctionne à 30% de sa capacité et les travaux sont externalisés. Pire : un manager utilise le chantage envers les employés de ce département en ce qu’il s’agit des promotions et nominations », déclare Ivor Tan Yan au Mauricien.
« Cette situation a perduré depuis plusieurs années dans ce département. De plus, quand il y a des places vacantes à remplir, on préfère recruter des techniciens au lieu de promouvoir les assistant-techniciens de la compagnie. Le manager s’est même permis de dire, au cours d’une séance du “Staff Negotiation Council”, qu’il fait déjà une faveur aux travailleurs du département en leur faisant exécuter une tache au-dessus de leur grade. Il affirme par conséquent que les travailleurs du “workshop” n’ont pas droit à des promotions, car ils ne sont pas suffisamment qualifiés. Cette attitude est inacceptable et incohérente, car le manager juge tout de même ces travailleurs capables d’effectuer les tâches recommandées », dénonce Ivor Tan Yan.
La Maritime Transport & Port Employees Union accueille cependant favorablement la brève consultation avec le Chairman Ramalingum Maistry au cours de la manifestation de ce matin. « C’est la première fois que nous rencontrons le président du conseil d’administration. Nous espérons simplement qu’il tiendra son engagement à l’effet de trouver une solution à ce problème », conclut le négociateur syndical.