La Mauritius Post Ltd a récemment signé un accord avec le Government Lottery Committee pour être un des revendeurs de la loterie verte. Le seul hic est l’indignation des employés de foi musulmane vu que le jeu de hasard va à l’encontre de leur croyance religieuse.
Les employés de la Mauritius Post Ltd ont été informés le 8 septembre qu’ils doivent désormais vendre la traditionnelle loterie verte. Le Circular Instruction, portant le N° 31/2011 et signé par l’Operations Manager du bureau de poste mère à Port-Louis, indique : « The Mauritius Post has signed an agreement with the Government Lottery Committee to sell lottery tickets on a wholesale and retail basis at Post Offices. » Il y est aussi indiqué que « consequently lottery tickets will be sold at our outlets in Mauritius and Rodrigues as from monday 12 septembre ».
Cette nouveauté fait cependant plusieurs mécontents parmi les employés musulmans. Un Postal Executive de Mauritius Post, basé à Pointe-aux-Sables, a d’ailleurs retenu les services d’un avocat pour faire comprendre son indignation et pour qu’on lui épargne la vente des billets de loterie verte.
Dans une lettre adressée au CEO de la Mauritius Post Ltd, Giandev Mooteea, en date du 23 septembre – avec copie au président de la Jummah Mosque et au PS du ministère du Travail, l’avocat souligne que « […] the above-named is of the Muslim faith and as such his religious beliefs prohibits him from participating in any gambling and or gambling-related activities ; as such, the selling of lottery tickets would go against the religious belief and practice of the above-named ». L’homme de loi a ainsi fait une demande formelle au CEO pour que l’employé – qui comptera en novembre 32 ans de service à la Mauritius Post Ltd – soit dispensé de vendre des billets de loterie à son comptoir et de participer aux activités ayant trait au jeu de hasard. 
Au ministère du Travail, à la Victoria House, l’on a confirmé en milieu de semaine être en présence de ce dossier.