Le Mauritius Institute of Training and Development, qui compte 2 000 élèves inscrits à la National Certificate Foundation, a signé un accord hier avec la Mauritius Red Cross Society visant à venir en aide à 200 enfants issus de familles démunies, en leur apportant les ressources nécessaires afin qu’ils puissent poursuivre leur formation. La Mauritius Red Cross Society s’est engagée, elle, à offrir un repas par mois à ces enfants.
Au Mauritius Institute of Training and Development (MITD), un travailleur social fait le lien entre l’institut et les élèves. À la suite d’un constat, l’institut a eu connaissance de la situation de plusieurs élèves qui peinaient à poursuivre leur formation, étant issus de familles démunies, ils ne s’alimentaient pas correctement. Plusieurs d’entre eux, a indiqué Roland Dubois, le directeur du MITD, s’absentent parce qu’ils n’arrivent pas à se concentrer. Des quatre compagnies sollicitées, c’est la Mauritius Red Cross Society qui a répondu à l’appel en vue de leur venir en aide.
Le programme d’aide sera lancé lundi dans un premier temps dans les différents centres du MITD : Pamplemousses, Port-Louis, Rose-Hill, Vacoas, Curepipe et Rodrigues. Jusqu’au mois de décembre, ces jeunes se verront offrir chaque mois un repas équilibré composé de lait, de fromage, de pain et d’autres commodités. « L’enfant pourra apporter le repas chez lui et le partager avec ses parents », souligne Oormeela Jawaheer, la présidente de la Mauritius Red Cross Society.
Par ailleurs, 200 enfants sont concernés par ce programme au début. Après ces six mois, les deux partenaires procéderont à une évaluation du programme et l’étendra probablement à d’autres. À noter que les bénéficiaires de ce soutien sont ceux dont les parents perçoivent moins de Rs 7 000 par mois, ceux qui vivent avec un seul parent ou qui vivent dans des conditions précaires.
Lors de la signature d’accord à la MITD House à Pont-Fer hier, le directeur du MITD Roland Dubois a rappelé que le Global Report of Education for All cette année met l’accent sur la « Skills development for marginalisation ». Roland Dubois a souligné l’importance de donner des moyens à ces jeunes de poursuivre leurs études. Le directeur du MITD a aussi fait ressortir que plusieurs de ces Trainees, qui sont en difficulté, n’ont même pas les moyens de payer les frais d’examens. Dans ce contexte, il a salué l’initiative de la Mauritius Red Cross Society de leur venir en aide.
Oormeela Jawaheer a pour sa part rappelé les principes de base de son association. « Helping others is our second nature », a-t-elle dit. La présidente s’est attardée sur le parcours de l’organisme faisant ressortir qu’il a toujours été engagé aux services des vulnérables. À cet effet, Oormeela Jawaheer a lancé un appel à tous de venir s’associer sur le principe du volontariat à la Mauritius Red Cross Society. Pour ce qui est de la démarche d’offrir un repas sur une base mensuelle, la présidente estime qu’il est important de veiller sur ces enfants. « What is the use of education if the child cannot concentrate ? », a-t-elle conclu.