Comme mentionné dans notre rubrique «Points Chauds» de la semaine dernière, le Mauritius Sports Council se trouve face à un vrai problème de «mileage allowance». En effet, mardi dernier à l’Assemblée Nationale le ministre de la Jeunesse et des Sports a confirmé, en des termes à peine voilés, notre information à la suite d’une question du député Franco Quirin, liée au MSC. Dans la foulée le ministre a aussi confirmé que le président, Kris Appadu, perçoit des allocations mensuelles de R28 000, incluant Rs 3000 pour  l’utilisation de son Blackberry.
Dans sa question initiale, Franco Quirin a voulu avoir des détails sur le rôle et les responsabilités du président du Mauritius Sports Council, à savoir Kris Appadu, sur ses revenues mensuelles et avantages et s’il a  récemment été impliqué dans un incident avec un employé du MSC. Selon le ministre Ritoo, le rôle du président de cette instance est de: (i) développer et améliorer la pratique du sport parmi les membres du public et ce, conjointement avec les fédérations, (ii) de mettre à disposition des facilités des infrastructures, (iii) d’encourager et de soutenir les personnes et organisations à mener des recherches et études sur le sport entre autres, (iv) de conseiller et de collaborer avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et les fédérations, (v) d’allouer des grants aux fédérations qui sont en règle avec la loi.
Devanand Ritoo a ajouté que Kris Appadu perçoit une allocation de Rs 25 000 mensuellement et d’une somme de Rs 3 000 pour ses appels téléphoniques effectués entre autres. Le ministre a confirmé les complaintes reçues au MSC et qu’il a été informé que le Managing Secretary de cette instance a convoqué l’entraîneur de tennis de table (Ndlr: Rajessen Descann) employé par le MSC dans la mesure où ce dernier n’avait pas soumis son plan de travail et son « mileage claim ». Devanand Ritoo a indiqué que cette réunion s’est tenue en la présence de Kris Appadu, du Managing secretary et d’un officier. « I understand that during the meeting the Coach did not appreciate the queries put to him and left the Office slamming the door. »
Franco Quirin a aussi voulu savoir si certaines allocations de Kris Appadu ont été revues à la hausse récemment et si tel était bien le cas, d’en préciser lesquelles. A cette question, Devanand Ritoo a indiqué: «The allowance that the Chairman is actually having is an administrative issue and I am informed that he is drawing the same allowance as the previous Chairman.» Le député mauve a aussi voulu savoir s’il y a d’autres employés du MSC qui ont été convoqués pour le problème de «mileage allowance». A cette question, Devanand Ritoo a précisé avoir demandé au MSC de voir de quelle manière les heures supplémentaires pouvaient être réduites et que c’est pour cette raison que le MSC mène actuellement une étude au niveau du MJS pour voir dans quelle mesure réduire les heures supplémentaires, mais également vérifier le ‘mileage’ réclamé par les entraîneurs.
Prenant la parole, le député de la majorité et ancien président du MSC, Dhiraj Singh Khamajeet, a demandé au ministre si des irrégularités avaient été notées dans le ‘mileage’ de l’entraîneur en question. A cela, Devanand Ritoo a déclaré qu’une enquête est en cours et qu’il a été trouvé que certaines «mileage claim» sont injustifiées. Pour sa part, le député mauve Rajesh Bhagwan a indiqué que le MSC est dépassé et si à la lumière du nouveau Sports Bill, le ministre comptait revoir cet organisme. Devanand Ritoo a indiqué que cette demande pouvait être considérée.
Dans sa dernière question, Franco Quirin a demandé au ministre s’il est au courant qu’il y a des abus à tous les niveaux au MSC concernant le ‘mileage allowance ». «Very often officers are taken up with important organisations and do not submit plan or submit it afterwards and these claims are being approved in good faith by responsible  officers. However, that does not mean that these claims cannot be counterchecked afterwards, in particular, when found unjustified», a répondu le ministre.