Malgré le rachat des activités de Mauritius Stationery Manufacturers (MSM) par La Sentinelle Ltée, les employés de l’imprimerie se disent pas rassurés pour autant quant à leur avenir. Ce rachat à Rs 75 millions par le groupe de presse concerne principalement l’équipement de production, le stock, les systèmes informatiques et les mobiliers de bureau.
Le groupe de presse, qui a rencontré hier les employés de l’imprimerie, leur a pourtant fait part de son intention de retenir le plus grand nombre d’entre eux. Toutefois, cela se fera sous « so kondision ek so lapey », a déclaré Jane Ragoo, secrétaire de la CTSP. Et les salariés souhaitant rester ont jusqu’au jeudi 30 pour faire leur demande.
La CTSP soutient par ailleurs que « la lutte va continuer ». Elle réclame la même compensation qui avait été accordée aux 512 licenciés de MSM l’année dernière et suggère que la GML puise dans son fonds de CSR afin de payer ces 178 employés. La CTSP lance aussi un ultimatum à la GML et lui accorde jusqu’au 7 février pour répondre à sa demande, au cas contraire, une grande assemblée sera organisée et des actions syndicales s’en suivront.
Par ailleurs, la CTSP et les 178 manifesteront devant le bureau de poste de Rose-Hill ce samedi.