La Mauritius Telecom Foundation (MTF) a distribué, hier après-midi, une somme de Rs 22,6 millions à dix-sept organisations non gouvernementales et institutions, dans le cadre de la politique sociale du gouvernement. Cette année, MT a voulu toucher un plus grand éventail d’activités, allant du scoutisme à la sécurité routière en passant par les sports.
Lors de la cérémonie de remise de chèques, hier après-midi, le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval a salué la mise en place par Rama Sithanen du CSR lors du budget 2008/09. Lorsque, rappelle-t-il, le ministère de l’Intégration sociale a été créé, avec lui-même comme ministre, tout l’argent récolté des firmes privées était versé à la National Empowerment Foundation (NEF), qui s’attelait à choisir comment le dépenser pour venir en aide aux plus nécessiteux.
« Cela a changé. Aujourd’hui, on invite le secteur privé à s’impliquer dans une plus grande mesure dans la vocation sociale des firmes, en lui laissant choisir lui-même à quelles organisations donner ses contributions. Et maintenant, nous souhaitons une grande participation de son personnel dans la concrétisation des projets qu’il finance. Ainsi, les firmes constateront elles-mêmes comment sont dépensés les fonds qu’elles consacrent au social », dit le N°3 du gouvernement.
Xavier-Luc Duval explique que la contribution du secteur privé est devenue possible parce qu’il a été allégé du fardeau fiscal que lui imposait l’État auparavant. En effet, les différents gouvernements ont réduit de 35 % à 15 % la taxe sur les profits réalisés par les compagnies. « Aujourd’hui, avec seulement 15 % à payer, plus les 2 % destinés au CSR, j’invite les firmes qui peuvent investir plus dans le social à le faire », insiste-t-il.
Suren Dayal, ministre de l’Intégration sociale, a remercié le VPM d’avoir mis en place toute l’organisation de ce ministère créé en 2010. Aussi, fait-il ressortir, il continue à opérer avec le même esprit que M. Duval. Il estime que dorénavant, l’objectif doit être l’éradication de l’extrême pauvreté.
Pour Sarat Lallah, président de la MTF, Mauritius Telecom est bien engagée dans la nouvelle approche gouvernementale, étant donné que le personnel participe pleinement aux projets CSR. D’ailleurs, fait-il ressortir, MT a créé SEVA (Social Engagement & Voluntary Actions), avec le concours des employés. Une première activité de SEVA a eu lieu à Cité Mangalkhan où plusieurs membres du personnel se sont engagés à offrir une formation de base en compatibilité, marketing et commercial à 25 femmes de la région. SEVA compte continuer sur cette voie avec prochainement une initiation à l’informatique destinée aux hommes et aux femmes.
La liste des organisations qui ont obtenu une contribution financière de MT comprend notamment la Gandhian Basic School, la Thalassemia Society, le Port Louis Red Star Volley Club, le Triathlon Club de Roches-Brunes, la Muscular Dystrophy Association, le Sir Seewoosagur Disability Services Centre, l’APSA, la Mauritius Police Force, l’Association des Amis de Don Bosco, la Mauritian Wildlife Foundation, le Soroptimist International Club de Port-Louis, l’Association des Femmes Dynamiques, le CSR Funds de la MEF, la Fondation pour la formation du football et le National Computer Board.