Plusieurs syndicats, dont le Telecommunications Workers Union, ont manifesté ce matin devant les locaux de Mauritius Telecom à Port-Louis pour exprimer leur opposition à la privatisation.
« Kolonialis nou pa oulé » et « MT, lepor, aeropor, CEB – Aret dilapid dibyin nou pei ». Ce sont autant de slogans scandés ce matin par plusieurs syndicats rassemblés devant les locaux de Mauritius Telecom (MT) à Port-Louis. Le négociateur Vishnu Jugdhurry du Telecommunications Workers Union (TWU) a qualifié la privatisation « à outrance d’escroquerie politique ».
« Azordi nou pe mark 11e aniverser lavant 40 % actions MT. Li enn lokazion vinn rapel popilasyon a ki point servis in degrader. Nou vinn rapel diminution 25 % bann emplwa global. Nou vinn rapel popilasyon ki depi 2008, ena plis ki 200 employés sa kompani-la ki pann gagn ogmentasyon. Ziska ena inn bizin al la cour siprem tou ! » a expliqué Vishnu Jugdhurry.
Au ministre des Finances Xavier-Luc Duval, le négociateur a lancé : « Li inadmissible ki ou pe vinn mett tax lor sms dimounn kan ena dividann MT Rs4,3 Md ki pe al lot pei ! » Au Mauricien, Vishnu Jugdhurry a exprimé son indignation devant certaines « lacunes contractuelles ». « Pran lexample live box. MT ti kapav aseté sa depi la Chine direk… Me so kontra obliz li pran sa depi la France, li vinn pli ser, klients perdi. Sa mem ki zot apel privatisation-la ? »
Partageant cet avis, Ashok Subron (GWF / CSG / PLMEA) a soutenu : « Nou soliderr ek bann travayer, anou dir non pou privatisation nou pei ». Étaient aussi présents à cette manifestation Radhakrishna Sadien de la GSEA et Toolsyraj Benydin de la FCSOU.
Soulignons que le 11.11.11 est une date symbolique pour les « défenseurs de la liberté ». « Dan la France, bann-la donn sa konze pou tou sa bann kinn lit pou la liberté, se pou sa ki nou finn soizir sa date-la », a rappelé Vishnu Jugdhurry, soulignant un certain paradoxe car « la ba mem ki tou kapital pe ale ».