Mauritius Telecom (MT) organise cet après-midi son assemblée générale annuelle à la Telecom Tower. Dans les milieux des petits actionnaires, dont les employés et des retraités, on se plaint de la décision du conseil d’administration de ne pas accorder de dividendes cette année, laquelle décision devrait être entérinée par la réunion de cet après-midi.
Cette décision est d’autant plus surprenante, selon les principaux concernés, que MT a déclaré des profits après taxe de l’ordre de Rs 1,1 milliard en 2016, contre Rs 1 milliard l’année précédente. Son profit avant taxe était estimé à Rs 1,6 milliard durant la même année alors que sont chiffre d’affaires pour 2016 a tourné autour de Rs 10 milliards. La compagnie dispose d’avoirs d’un montant de Rs 15,8 milliards et a des dettes estimées à Rs 11,2 milliards.
Les actionnaires de MT sont répartis comme suit : gouvernement de Maurice (33,49%), SBM holdings (19%), National Pensions Fund (6,55%) et Rimsom Ltd (40%), en sus d’employés et de retraités (0,96% du capital). MT dispose aujourd’hui de quelque 1,3 million de souscripteurs, faisant d’elle la plus importante compagnie de communication à Maurice. Incorporée en 1988 comme Mauritius Telecom Services, en 1992, elle est devenue Mauritius Telecommunication Services après sa fusion avec Cable and Wireless et fut connue comme Mauritius Telecom. En 2000, MT a conclu un accord de partenariat stratégique avec France Telecom, qui a fait l’acquisition de 40% des actions. Aujourd’hui, MT dispose d’une série de produits et services, dont la téléphonie fixe et mobile ainsi qu’une plateforme internet. En avril dernier, MT a déployé quelque 350 “wifi hotspots” à travers l’île.