Cette 32e journée a été l’affaire de quatre écuries qui se sont partagé les neuf épreuves au programme. Il s’agit de Gujadhur, Rousset, Merven et Allet. La plus belle part du gâteau est revenue à la plus vieille écurie du turf qui s’est offert un triplé avec les outsiders Last Emperor et Evergreen et le favori Kremlin Captain. Son plus proche poursuivant, Rousset, n’a pas été en reste avec la clé un doublé signé Emerald Approach et Recall To Life. The Pieman et Ruby King ont permis à Merven de rester au contact des meneurs tandis que Allet a gagné un rang au classement grâce aux victoires de Hunting Time et François Bernardus dans l’épreuve principale. Même si elle est rentrée les mains vides, l’écurie Foo Kune est toujours un solide leader chez les écuries alors que chez les jockeys, le mano a mano mettant aux prises Johnny Geroudis et Cédric Ségeon, continue, les deux cravaches ayant remporté chacune un doublé samedi.
Hormis sa course de ses débuts lorsqu’il joua de malchance, François Bernardus s’était montré plutôt discret à ses sorties suivantes. Mais sa dernière course derrière Albert Mooney était source d’encouragement. Samedi, il a profité d’un parcours limpide à la corde pour ouvrir son compteur dans un beau style.
Avec seulement le poids de son jockey sur le dos, l’équation fut simple pour Ryder Cup: adopter la position tête et corde et tenter le même coup tactique que lors de sa dernière victoire. Ce fut chose faite après 200 mètres de course lorsque la doublure de l’écurie Foo Kune prit les devants. Sur son arrière-main on retrouva Desert Sheik qui évolua dans une position plus avancée par rapport à sa dernière sortie, Ice Axe courait en dehors de François Bernardus qui était idéalement placé à la corde, en cinquième position on retrouvait Liquid Motion, à son extérieur Roman Manner, Awesome Power et Tandragee couraient pratiquement sur la même ligne avec Polar Bound fermant la marche.
Ryder Cup partit à une allure modérée dans les 500 premiers mètres de l’épreuve, ce qui était quelque part attendu vu qu’il se mesurait à plus forte partie. Ce manque de rythme joua toutefois au détriment des finisseurs confirmés que sont Liquid Motion et Tandragee qui portait le top weight.
Nullement inquiété à l’avant, Ryder Cup avait les choses sous contrôle et Benedict Woodworth attendit l’ultime ligne droite pour lancer franchement sa monture. Luke Currie, qui rongeait son frein sur François Bernardus, bifurqua à droite tandis que Roman Manner s’amena complètement à l’extérieur. Tandragee et Liquid Motion ne firent pas grosse impression de même que Awesome Power. En optant pour l’extérieur sur Ice Axe, Johnny Geroudis força davantage Roman Manner à l’extérieur.
Ryder Cup se montra accrocheur dans un premier temps mais finit par s’avouer vaincu à mi-ligne droite lorsque François Bernardus mit le nez à la fenêtre. Sous l’impulsion de Luke Currie, le hongre alezan de 5 ans sortit son meilleur coup de reins pour s’envoler vers sa première victoire à Maurice. Desert Sheik, qui fit la course le nez au vent et qui  donna l’impression d’éprouver du mal à négocier les tournants, termina sur une plaisante note pour s’octroyer le premier accessit devant Ryder Cup qui ne démérita point à ce niveau. Battu par le rythme dans la partie initiale, Tandragee se montra meilleur que Liquid Motion pour compléter le quartet. François Bernardus boucla les 1500m dans le bon temps de 1.30.33 et se présente comme un candidat crédible pour la Coupe d’Or.
La déception est sans doute venue de Roman Manner qui termina à 5L du vainqueur mais qui obtient tout de même son ticket pour la Coupe d’Or vu que son jockey le pilota à 55kg, soit 5 points au dessus de la valeur réelle qui est de 63.