On avait enterré Karraar un peu trop vite. On savait ce cheval capable de mieux, surtout quand il se retrouve seul à l’avant. Ainsi, c’est le Karraar des grands jours qui a été en action samedi pour enlever la Colonel Draper Cup, au nez et à la barbe de Beat The Retreat. Souvent, une course ne se déroule pas comme on s’y attend. Avec la présence de plusieurs chevaux rapides, il était évident qu’on assisterait à une belle lutte avec Speed Limit, Karraar, Ready To Attack et même Black Tractor. Mais il n’en a rien été. Seul Speed Limit a tenté quelque chose, mais Rye Joorawon a dû vite se rendre compte que le jockey de Ricky Maingard n’avait pas l’intention de conserver la tête de la course.
Ainsi, c’est avec un rare bonheur que Karraar s’est retrouvé en tête. Lors de notre analyse d’avant-course, on avait trouvé qu’il pouvait difficilement diriger les opérations et c’est pourquoi on ne l’avait pas inclus dans le quarté. Cela dit, il faut saluer la bonne course de Hard Day’s Night qui, mal placé au départ, n’a fait que suivre la démarche de Karraar et essayer par la suite de démarrer de loin dans le but de surprendre le cheval de Gilbert Rousset. Il a tout tenté, mais le vainqueur était le plus fort.
Que dire de la performance de Beat The Retreat ? On a été sous l’impression que le cheval n’était pas à son aise dans le parcours. Quand on a vu Imran Chisty le laisser se rapprocher dans la descente, on a ressenti que quelque chose n’allait pas. Au fait, il s’est montré ardent car le rythme n’était pas à sa convenance. Il n’est aussi pas exclu de penser que l’accélération de Karraar dans la dernière courbe lui a été fatale. À bien voir, Beat The Retreat n’a pas si mal fait dans l’emballage final si on tient compte qu’il a repris du terrain à Karraar. Malheureusement pour lui, 35″20 n’ont pas été suffisantes, mais on ne pouvait pas lui demander mieux dans une épreuve qui n’a pas été courue à sa convenance. Il faudrait maintenant savoir si son entourage envisage toujours de l’aligner dans la Coupe d’Or. On a appris qu’on pourrait le munir d’un drop noseband pour mieux le contrôler. Toutefois, aucune décision n’a encore été prise. Le tempo risque d’être moins élevé sur 1600m et celui pourrait lui être préjudiciable, d’autant que sa tenue n’a pas encore été prouvée sur le mile.