On a eu droit à une petite surprise dans l’épreuve phare de samedi avec la victoire de Karraar qui s’est adjugé la victoire au nez et à la barbe du favori Beat The Retreat. L’élève de Gilbert Rousset s’est brillamment racheté après s’être brûlé les doigts en deux occasions avec Donovan Dillon. Karraar a offert le doublé à son établissement et à Rye Joorawon qui auparavant s’étaient signalés avec The Brass Bell. C’est donc avec un ouf! de soulagement que le jockey mauricien a accueilli ces deux victoires, lui qui a broyé du noir pendant deux longs mois. L’entraînement Narang et son jockey Kevin Ghunowa n’ont pas été en reste et se sont aussi signalés par un doublé par l’entremise d’Aware et de Swinging Captain alors que les trois épreuves restantes — il n’y avait que sept courses au programme — sont allées à Ricky Maingard (Raheeb), Rameshwar Gujadhur (Seven Fountains) et Amardeep Sewdyal (Rob’s Jewel).
« Karraar est un tout autre cheval quand il peut imposer sa loi »  n’a pas manqué de rappeler Soodesh Seessurrun à l’issue de la victoire de son poulain. Ce compétiteur pouvait certes nourrir des ambitions, surtout avec le réajustement du handicap mais c’était loin d’être gagné d’avance pour lui avec la présence d’autres chevaux rapides à son intérieur. C’est justement au départ que Rye Joorawon a remporté sa course, car une fois qu’il eut pris l’ascendant sur Speed Limit et consorts sans débauche d’énergie, un grand pas vers la victoire a été fait.
C’est justement Speed Limit qui s’est montré le plus rapide à l’ouverture des boîtes mais Brad Pengelly n’avait visiblement pas l’intention de diriger les opérations. Dans ces conditions, Rye Joorawon ne se fit pas fait prier pour propulser Karraar dans la position tête et corde. Speed Limit, qui avait perdu 11kg sur sa dernière course, se contentait de suivre en deuxième position, précédant Ready To Attack, à son extérieur Hard Day’s Night, Black Tractor, Recall To Life et Easy Lover tandis que les Chinese Gold et Beat The Retreat occupaient les deux derniers rangs.
Une fois aux avant-postes, Rye Joorawon a réglé le pas de sa monture à la perfection. On a noté que le rythme devait même baisser en intensité dans la ligne d’en face, ce qui a permis à Hard Day’s Night de se rapprocher. Ce coup de frein a, en revanche, été néfaste à d’autres protagonistes, en l’occurrence Ready To Attack, Black Tractor et autres Beat The Reatreat, qui se sont montrés dès lors ardents.  
En bon tacticien, Rye Joorawon a délibérément laissé Hard Day’s Night revenir sur lui pour lancer franchement le sprint. Nous sommes alors à environ 350m du but. À l’arrière, Easy Lover était déjà en grosse difficulté de même que Black Tractor alors que Beat The Retreat était monté aux bras sans toutefois faire grosse impression.
C’est avec de solides prétentions que Karraar et Hard Day’s Night ont abordé la dernière ligne droite et on savait dès lors que la victoire allait se jouer entre eux. On chercha des yeux Beat The Retreat qui concédait à cet instant pas moins de cinq longueurs sur les chevaux de tête.
Karraar poursuivait sur le même rythme et dans les cent derniers mètres, Hard Day’s Night jeta logiquement l’éponge car n’étant pas un sprinter mais un galopeur. Cela s’est du reste vérifié car le vainqueur l’a gardé à distance respectable pour rallier le but en premier. Malgré son parcours difficile, Beat The Retreat a arraché le deuxième accessit à Speed Limit qui aurait pu nous montrer un meilleur visage s’il avait imposé sa loi. En revanche Easy Lover et Black Tractor ont démontré leurs limites à ce niveau alors qu’on s’attendait à mieux de Ready To Attack. Karraar a couvert les 1500m en 1.31.16.