L’épreuve principale de la 32e journée, dotée d’un label de Groupe 2, s’annonce intéressante à bien des égards avec un plateau des plus relevés. Bien que Tandragee et Liquid Motion paraîssent les plus réguliers du lot, nous pensons que Roman Manner, qui vient défier plus forte partie, peut se hisser à la hauteur de l’évènement.
Après des débuts tonitruants le 2 août dernier, Roman Manner n’avait pu réaliser la passe de deux lors de la 26e journée, dans une course où son jockey avait fait preuve d’un manque d’inspiration. Du reste, les Racings Stewards avaient reproché à Sherman Brown son manque d’initiative dans ladite course. Le fils de Holy Roman Emperor devait toutefois remettre les pendules à l’heure il y a quinze jours en prenant la mesure de Censored. Ce nouveau succès acquis avec la manière laisse à penser qu’il monte graduellement en puissance. Il a le handicap en sa faveur  et tentera de se placer devant ses principaux rivaux pour mettre toutes les chances de son côté. Roman Manner, qu’on présente déjà comme le porte-drapeau de l’écurie Foo Kune dans la Coupe d’Or, aura des arguments à faire valoir au finish. Sa candidature doit être davantage prise au sérieux vu que son écurie est pleinement engagée dans la course au titre.
Mais Sherman Brown devra rester sur ses gardes car l’opposition, beaucoup plus coriace cette fois, ne viendra pas avec la fleur au fusil. Tandragee avait subi la loi d’Albert Mooney à sa dernière sortie. L’alezan de l’écurie Gujadhur portera certes le top weight mais ne serait-ce que sur sa course dans le Barbé en juin dernier, il mérite le respect. Excellent finisseur, il misera sur un bon rythme pour faire sentir sa présence. Il en est de même pour Liquid Motion dont la dernière course doit être ignorée. Visiblement dans un off day, le cheval de l’année 2013 a largement la pointure d’un tel engagement et ses adversaires auraient tort de le sous-estimer cette fois-ci.
L’écurie Allet sera représentée par Ice Axe et François Bernardus. Le premier nommé, mal monté, selon nous dans la ligne droite finale à sa dernière sortie, sera cette fois associé à Johnny Geroudis. A voir la carte, il sera sans doute dans le dos de Ryder Cup qui dirigera fort probablement les débats.  S’il démarre au bon moment, Ice Axe peut donner du fil à retordre à ses rivaux au finish. Il a d’ailleurs été l’auteur d’un eye catching spurt jeudi matin et mérite considération. François Bernardus aurait pu mieux faire à sa dernière sortie. Nanti du « un » dans les boîtes de départ, il aura une course en or à la corde. L’éliminer serait prendre un grand risque, lui qui est très estimé par son entourage.
Placé lors de ses trois tentatives sur notre turf, Desert Sheik semble retrouver graduellement son meilleur niveau. S’il en sera certes à sa première incursion sur 1500m, ce grand cadre de l’écurie Maingard ne devrait pas avoir de difficultés à tenir la distance. Mais une place semble plus dans ses cordes.
Polar Bound effectuera son grand retour à la compétition après son triomphe dans le Barbé en juin dernier. On est d’avis qu’il aura besoin de cette course pour retrouver ses bonnes sensations.
Awesome Power et Ryder Cup sont à notre avis plus que de simples doublures. Associé à Rye Joorawon, le pensionnaire de l’écurie Gujadhur aura à coeur de démontrer qu’il avait été très mal piloté la dernière fois. Avantagé au handicap, il mérite un certain crédit.
Ryder Cup qui a couru dans un bon chrono à sa dernière sortie, pourrait tenter le même coup tactique que la dernière fois. Ses adversaires l’auront certes à l’oeil mais avec 52,5kg sur le dos et l’apport de Benny Woodworth, le coup est jouable. On aurait tort de le sous-estimer.