Cette épreuve principale n’est pas facile à déchiffrer car les options tactiques sont nombreuses. La logique voudrait que ceux qui sont les mieux classés à l’échelle des valeurs soient retenus. Mais le handicap, ou plutôt la différence de poids, entre en ligne de compte et cela peut aussi déterminer le résultat final.
Si la loi du plus fort s’imposait il n’y a pas si longtemps, tel n’est plus le cas maintenant. C’est l’option tactique qui prédomine, quitte à sacrifier le partant numéro deux si un établissement peut engager plus d’un représentant, à condition de ne pas déroger à son racing pattern. C’est la triste vérité qui détermine désormais le résultat d’une course de nos jours et c’est vraiment dommage. Et quand les possibilités de pervertir le betting entre en jeu, cela devient encore plus difficile pour le simple amateur de trouver le jour. Vivement la commission d’enquête, serait-on tenté dire pour que les “pervers” soient à jamais bannis du monde des courses.
Ce sont les écuries Gujadhur et Foo Kune qui ont la dragée haute avec deux représentants chacun. Si on pensait que la casaque bleu électrique et écharpe rouge confirmerait la candidature d’Azapel, tel n’est cependant pas le cas. Ce qui fait que l’écurie Foo Kune est la seule qui puisse jouer sur les deux flancs. Avec Ryder Cup qui porte un poids plume, il ne fait pas l’ombre d’un doute que la tentation de privilégier sa candidature existe, surtout qu’il vient de réaliser un coup d’éclat il y a deux semaines. Il faut maintenant savoir qui pourra empêcher l’écurie Foo Kune d’avoir la mainmise sur la course.
Est-ce que l’écurie Gujadhur peut sacrifier un de ses engagés ? Nous ne le pensons pas car les deux sont plus connus pour être des finisseurs. Il est aussi fort possible qu’en regardant de plus près la dernière performance de Ryder Cup, il a été jugé que ce cheval devra sortir le grand jeu en dépit du fait qu’il n’est handicapé qu’à 52,5 kg. Ce qui n’est pas illogique dans le sens où Ryder Cup se retrouve à un niveau où la compétition est beaucoup plus rude.
Roman Manner, l’autre Foo Kune, se retrouve à l’extérieur. Il est aussi fort probable que son jockey ne pourra le piloter à 52,5kg. Il se chuchote que son engagement dans l’épreuve du jour a pour but de le qualifier pour la Coupe d’Or. À ce jour, sa valeur est de 63 et une victoire l’amènerait à 67, soit deux points de plus que le minimum requis. Si Sherman Brown ne peut le monter au poids imprimé au programme — son poids doit tourner autour de 55 kg —, il sera automatiquement pénalisé et obtiendra sa qualification, même en cas défaite, vu que sa valeur restera la même, étant un récent vainqueur.
Tandragee sera piloté par Darryl Holland, ce qui est une décision logique. Il aura toutefois à rendre du poids à tous ses adversaires. Le parcours du jour est meilleur et le tempo devrait être plus en sa faveur. Son compagnon d’écurie Awesome Power a été confié à Rye Joorawon. Il essaiera de faire la différence au finish et, là, son jockey devra se montrer plus avisé que Sunil Bussunt, qui l’avait piloté la dernière fois.
Dans la course pour la victoire, il y a aussi Ice Axe qui n’avait pu être soutenu comme il se devait à sa dernière sortie. Ce cheval se trouve dans une très bonne condition et, à la faveur d’un bon parcours — sa ligne demeure moyenne — il devrait avoir son mot à dire. On pense aussi que Francois Bernardus est capable de se mêler à la lutte finale.
Quid de Liquid Motion qui avait déçu à sa dernière sortie ? On ose croire qu’il était dans un jour sans car il n’avait jamais laissé tomber son entourage auparavant. Il ne peut de ce fait être écarté des combinaisons. Polar Bound, vainqueur du Barbé, refait son apparition, lui qui a connu des ennuis aux pieds. Ce compétiteur peut bien faire sur sa fraîcheur.
Pour la victoire, on pourrait surtout penser à Tandragee et Roman Manner, mais Ice Axe et Awesome Power n’ont pas encore dit leur dernier mot.