Le premier week-end qui devait servir à lancer le Mauritius Union Group Open au centre de tennis de Petit Camp à Phoenix a été en grande partie gâché par le temps pluvieux causant le renvoi de la plupart des matches. C’est donc aujourd’hui et demain que le tournoi entre dans une phase plus active dans les tableaux masculins, alors qu’en féminin il est toujours à la case départ.
À titre d’indication, à l’exception de la tenue de deux rencontres en U8 filles, aucun match n’a pu se jouer dans le reste des tableaux, notamment en U10, U12, U14, U16 et en simple dames, entre autres. Il faut espérer que la météo soit cette fois favorable, autrement il faudrait peut-être tenir les matches en jours de semaine. Toujours est-il qu’en simple dames, Céline Wan Min Kee, Tanya Pyndiah, Andrea Foo Kune et Sarah Introcaso devraient en découdre entre elles pour désigner les deux demi-finalistes qui iront défier la tenante du titre, Astrid Tixier (1), et Amélie Boy (2), la championne nationale. Ces demi-finales sont prévues le 20 mai. À noter que Foo Kune, Pyndiah, Introcaso et Wan Min Kee sont également en lice en U16. Les deux dernières nommées étant aussi les favorites au titre.
En simple hommes, ce n’est guère mieux avec seulement cinq matchs joués. Le tournoi devrait connaître un coup d’accélérateur déjà aujourd’hui avec la tenue des matches en retard depuis dimanche dernier en sus des huit autres qui sont normalement prévus aujourd’hui et demain. Dylan Foo Kune, qui est rentré des Etats-Unis pour des vacances, est aussi engagé aujourd’hui contre le gagnant du match opposant Sébastien Liu à Richard Glass. Les quatre joueurs qui émergeront des deux dernières phases du tableau progressif rejoindront alors en quarts de finale les quatre principales têtes de série que sont Jean-Richard Randriamanantsoa (1), Anthony Kwok (2), Kenny Ah Chuen (3) et Jean-Marc Randriamanalina (4). Notons que Jeff Lo, Hemanshu Rambojun, le Roumain Daniel Bazu et  le Polonais Lukasz Skowronski sont aussi candidats pour les quarts de finale.