Le Mauritius Union Group Tennis Open, compétition annuelle de la Fédération mauricienne de Tennis (FMT) a connu son dénouement hier après-midi à Petit Camp avec les différentes finales. Comme l’on pouvait s’y attendre, le Malgache Jacob Rasolondrazana et la Mauricienne Astrid Tixier ont encore une fois été au-dessus du lot, dominant facilement leurs adversaires du jour en finale simple hommes et dames.
Comme l’on pouvait s’y attendre, la logique a été respectée en simple hommes et dames. Chez les messieurs, dans le duel 100 % Malgache entre Jacob Rasolondrazana et Jean-Richard Randriamanantsoa, c’est le premier nommé qui s’est une nouvelle fois imposé, facilement en deux sets, 6-3 et 6-3. Le talentueux gaucher n’a pas eu à forcer son talent pour prendre à revers son compatriote. « J’étais en excellente forme aujourd’hui (ndlr : hier). Il m’a breaké d’entrée de jeu et j’ai dû vite me resaisir, pour prendre son service et mener, 4-1 puis 5-2 et 6-3. Au milieu de la deuxième manche, j’ai un peu mal servi mais je suis resté concentré pour arracher la victoire. Physiquement, j’étais en jambes et j’ai bien tenu le rythme », a-t-il souligné.
Le vainqueur a tenu à ajouter qu’il compte maintenant s’attaquer au tournoi Emcar avant de regagner son pays pour prendre part à la Coupe Davis. « Je vais maintenant tenter de remporter un nouveau tournoi. À Maurice, j’ai de la marche car mon expérience et ma technique font mouche face aux adversaires mauriciens, donc je peux me permettre d’en garder sous le pied. Mais pour la Coupe Davis dans un mois à Madagascar, il faudra que je m’entraîne très dur et que je sois au top de ma forme. Nous sommes actuellement dans le groupe 3 et nous voulons cette fois-ci passer à l’échelon supérieur. »
Pour le finaliste malheureux, cette défaite n’a pas un goût amer, loin de là. « Même si Jacob est injouable à Maurice, je trouve que j’ai beaucoup progressé. Avant, je n’arrivais pas à tenir son service. Aujourd’hui (ndlr), le vent est venu jouer les trouble-fêtes. Ce n’est que partie remise puisque je vais bien me préparer pour le tournoi Emcar », a-t-il avoué. Du côté féminin, l’expérimentée Astrid Tixier était opposée à la jeune Sarah Introcaso (13 ans), qui avait décroché le titre dans sa catégorie d’âge dimanche dernier en battant Céline Wan, 6-2, 6-3. Cette dernière n’a toutefois pas été en mesure de développer son jeu face à la no 1 Mauricienne, s’inclinant sur le score de 6-2 et 6-0.
Astrid Tixier l’emporte facilement
« C’est très frustrant car je sais que je suis capable de sortir de meilleures prestations. Je ne sentais pas la balle et mon service était très mauvais. Il y a des jours comme ça ou rien ne marche. Je sors grandie de cette défaite et je vais continuer à travailler pour progresser », a-t-elle confessé. Astrid Tixier est contente d’avoir accroché un nouveau trophée à son tableau de chasse. « Je ne vais pas bouder mon plaisir. C’est toujours très réconfortant de remporter un tournoi car je m’entraîne beaucoup. Je pense que mon expérience a fait la différence face à Sarah qui a fait beaucoup de double fautes. Il n’y avait pas de jeu et de ce fait, elle m’a offert des points gratuitement. Elle possède encore une belle marge de progression, étant toute jeune. Je tiens à préciser pour ma part que je suis plus à l’aise sur ce type de surface », a-t-elle précisé. Ce sont Harry Nundloll (simple hommes) et Dev Senedhun (simple dames) qui ont arbitré les deux finales.
En U18 garçons, Hemanshu Rambojun, en constante progression, a damé le pion à Shaheel Busguth en trois manches, 4-6, 6-4 et 6-0. « C’est le mental qui a fait la différence. La première manche était vraiment très serrée et je me suis fait breaké une première fois, mon adversaire menant au score 5-2, 5-3, 5-4 et l’emportant 6-4. J’ai trouvé les ressources nécessaires pour égaliser et pour la dernière manche, mon adversaire s’est épuisé et j’ai conclu. Je suis très content d’avoir remporté la victoire. Mes yeux sont maintenant rivés sur le tournoi Emcar », a déclaré Hemanshu Rambojun. Dans l’autre finale au programme, en U16 garçons, Christopher Fok a dominé Anthony Kwok, 6-2, 7-6 (4).