Dans le cadre de la Journée mondiale du Refus de la misère célébrée le 17 octobre, la Fondation Mauritius Union a procédé à une remise de chèques à différentes Ong, telles le Mouvement Quartier EDC de Rose-Belle, l’association Handicapés de l’Est, l’Étoile du Berger, la Mauritius Wildlife Foundation, l’association des Parents d’enfants aux besoins spéciaux, Link to Life et la Committee on Poverty Association Curepipe Starlight. La fondation Mauritius Union a aussi mis en place un atelier de travail de perfectionnement auprès d’une vingtaine d’Ong, le but étant de dresser un constat sur le terrain et d’emmener ces différentes Ong à réfléchir en réseau et à dégager une solution globale en faveur d’une société humaniste, responsable et solidaire.
Active dans des projets visant à valoriser et responsabiliser les groupes vulnérables, la fondation Mauritius Union a amplifié ses réalisations au fil des années et a collaboré avec 18 Ong à hauteur de Rs 800 000 en 2013 et près de Rs 600 000 en septembre 2014. Bertrand Casteres, CEO du groupe Mauritius Union, explique : « La Mauritius Union est fière d’être l’initiateur de ce projet fédérateur. La lutte pour l’éradication de la pauvreté et l’intégration sociale, aussi bien que l’intégration des dimensions sociales, environnementales et de gouvernance aux politiques globales du groupe, sont autant de défis à relever. De par sa structure et son fonctionnement appropriés, la fondation aidera les diverses Ong à relever les défis auxquels elles sont confrontées sur le terrain dans la perspective d’un développement durable. » Une structure qui, selon les dires de Bertrand Casteres, agira comme facilitateur auprès des Ong.