Le plus ancien membre du staff de la Mauritius Wildlife Foundation (MWF), Gabriel d’Argent, a été un collaborateur précieux au cours de ces 30 dernières années. Pour le remercier, l’organisation a fêté dignement ses 90 ans. Et, cerise sur le gâteau, le titre de Research Associate lui a été décerné par le président de la Missouri Botanical Garden, le Dr Peter Wyse-Jackson.
C’est après avoir pris sa retraite du service des bois et forêts que Gabriel d’Argent s’est mis au service de la MWF. D’ailleurs, avant même la création de cette organisation, il collaborait avec le Dr Wendy Strahm, Conservationist de la World Wildlife Foundation et une des fondatrices de la MWF. Sa connaissance des plantes rares et des régions comme Mare-Longue et Le Pétrin ont été d’une grande aide dans le travail de conservation. On lui attribue d’ailleurs une reconnaissance personnelle pour la réhabilitation de Mondrain, réserve appartenant à la propriété sucrière de Médine. Pour s’y rendre, il pédalait d’ailleurs de longs kilomètres quatre fois par semaine.
La contribution de Gabriel d’Argent dans la conservation de la réserve naturelle de l’Île aux Aigrettes est également reconnue. Sa bonne santé et sa mémoire infaillible lui ont permis de participer à la formation de nombreux botanistes locaux et internationaux, qui occupent aujourd’hui des postes importants. À la MWF, on parle de Gabriel d’Argent comme d’une « encyclopédie vivante ». Il a également collaboré à de nombreuses publications de référence de la MWF. Pour sa contribution dans les services des bois et forêts, il a reçu, en 1984, le Queen Elizabeth II Certificate and Badge of Honour.