Ce matin au Marché central à Port-Louis, certains habitants venus remplir leur “tente bazar” se plaignaient de la hausse des prix des différents légumes. Une hausse que les marchands justifient par les dernières pluies ainsi que le mauvais temps causé par le cyclone Bansi.
« À cause la pli ena bocou legime ki noun bizin zete ek nou pa kapav fer legime la joli. Nounn oblize ogmant bann pri me nou ena nou barem de prix fixe et dependan de la pli nou augmente li de Rs 10 », nous déclare un des maraîchers. La plus grosse des hausses revient à la pomme d’amour qui passe de Rs 10 la livre à Rs 70 la livre. La laitue passe à Rs 30 ; le haricot vert à Rs 50 la livre ; les carottes à Rs 50 la livre ; les poivrons à Rs 80 la livre ; les poireaux à Rs 30 pièce ; les lalos à Rs 70 la livre. « Pour nous cette hausse de prix est vraiment excessive. Avec les pluies je comprends que cela doit augmenter, mais pas à ce point-là », nous explique une mère de famille. « Le problème c’est que les légumes sont très chers et de très mauvaise qualité… Je ne vois pas à quoi cela me sert d’acheter une laitue à Rs 30 qui est minuscule et dont la moitié des feuilles sont abîmées. Les pommes d’amour se vendent très cher aussi alors qu’elles sont encore vertes. Il ne faut pas non plus nous prendre pour des imbéciles. Je suis venu ici parce que c’est frais et à des prix raisonnables, mais aujourd’hui je repartirais sans rien à part quelques brèdes pour passer le cyclone. J’ai quatre enfants, cela devient très vite compliqué », dit-elle. Les prix resteront en hausse pendant encore quelques semaines, disent les marchands. « Si ena encore bann lapli nou pou bizin augmente encore bann pri », ajoute l’un d’eux.