Le débarquement des conteneurs au Container Terminal, dans le port, subit les affres des intempéries occasionnées par l’effet combiné de l’anticyclone au sud-est des Mascareignes et de la perturbation tropicale évoluant loin au nord-ouest. En effet, les travaux sur le navire actuellement au quai sont interrompus de manière intermittente en raison de la prévalence du vent et de la houle. « Nous faisons de notre mieux et les opérations se poursuivent normalement, même si les conditions sont difficiles. Un seul navire est actuellement à quai », fait ressortir un cadre de la Cargo Handling Corporation Ltd.

Selon un protocole international, le débarquement ne peut se faire lorsque les rafales atteignent une vitesse de 65 km/h, ce qui peut en effet mettre en péril la sécurité aussi bien des navires que des travailleurs du fait que les portiques opèrent à une hauteur dépassant 65 mètres. Les travaux sont également interrompus en raison des fortes houles.

Pour cette raison, les autorités portuaires se penchent sur la construction d’un Island Container Terminal en face de l’actuel Container Terminal. Cette « île » permettra de créer un bassin tranquille dans lequel les travaux de débarquement pourront se faire en toute tranquillité, permettant ainsi de réduire le nombre de jours d’inactivités au niveau du Container Terminal. Plusieurs institutions financières, dont l’AFD, ont d’ailleurs manifesté leur intérêt pour le financement de ce projet

Le trafic total de conteneurs a enregistré une augmentation significative de 20,5%, passant de 400 508 EVP au cours de l’exercice 2017/18 à 482 695 EVP au cours de l’exercice 2018/2019. Durant l’année écoulée, le trafic de conteneurs captifs et de transbordement a enregistré une hausse de 8,2% et 43,4% respectivement. Soulignons que le port sera opérationnel jusqu’à 19h le 31 décembre et le 2 janvier. Le travail ne sera seulement interrompu que le 1er janvier.