L’halitose, plus couramment connue comme une mauvaise haleine, peut être handicapante d’un point de vue social. Dans la plupart des cas, elle est due à la présence de bactéries au niveau de la cavité buccale et de la langue. Les caries, les gingivites ou les résidus d’aliments dans certaines zones dentaires qui stagnent et pourrissent au fil du temps peuvent en être à l’origine. D’autres causes existent telles une rhinite infectieuse, une sinusite ou une infection des amygdales. Un des moyens les plus sûrs de lutter contre ce problème est d’avoir une bonne hygiène buccale.
On parle d’halitose lorsqu’une odeur désagréable se dégage de la bouche d’une personne au cours d’une conversation ou quand elle expire. La mauvaise odeur provient parfois aussi des fosses nasales.
Selon les statistiques mondiales, un tiers, parfois même la moitié de la population souffre de temps à autre de mauvaise haleine. Au fil de l’âge, la mauvaise haleine a tendance à être plus fréquente. Les personnes de plus de 20 ans seraient trois fois plus touchées et en particulier les hommes. En apparence banale, l’halitose peut avoir un sérieux impact psychologique sur la personne qui peut se sentir mal dans sa peau. Ce problème affectant aussi l’entourage de la personne, il peut entraîner chez celle-ci une perte de confiance en elle, une dépression, un isolement, voire dans certains cas conduire au suicide, la personne étant hantée par des éventuels commentaires méprisants à son sujet.
Il existe plusieurs causes à l’halitose dont la principale est le développement de bactéries dans les dents creuses et les zones difficilement accessibles au nettoyage. Les rétentions alimentaires pourrissent peu à peu. Sont également en cause les bactéries qui se déposent sur les papilles de la langue.
Sont par ailleurs en cause les inflammations et autres infections de la bouche telles les inflammations des gencives, les infections bactériennes des tissus qui entourent et supportent les dents, une angine ou une mycose. L’infection des amygdales est une des causes de mauvaise haleine souvent oubliée alors qu’il existe une solution simple à cela. Le médecin ORL peut les nettoyer. Autrement, il est possible une amygdalectomie peut constituer une solution définitive.
Parfois aussi, lorsque les narines sont bloquées et qu’il y a développement de germes dans les sécrétions, la mauvaise haleine, le matin, est fréquente. En vue de mettre toutes ses chances de côté, il convient de s’assurer une bonne hygiène buccale en se brossant les dents trois fois par jour, en utilisant le fil dentaire ou les brossettes interdentaires également trois fois par jour. Cela évitera les caries dans les recoins des dents. Faites aussi des bains de bouche à base de chorexidine, disponibles en pharmacie.
Buvez beaucoup d’eau
Une des fonctions de la salive est de nettoyer les bactéries présentes dans la bouche. La nuit, toutefois, la sécrétion de la salive étant moindre, il est possible que des bactéries s’entassent sur la langue. Selon des études, la mauvaise haleine peut être liée à ce dépôt de bactéries. D’où l’intérêt d’un gratte-langue. La consommation fréquente d’eau est recommandée car elle diminue la bouche sèche, cause courante d’halitose. Afin d’éviter une mauvaise haleine au réveil, buvez beaucoup d’eau avant d’aller au lit.
Renouvelez par ailleurs votre brosse à dents chaque deux mois. Ceux ayant une prothèse dentaire doivent faire particulièrement attention en prenant soin de bien se débarrasser des résidus alimentaires se trouvant en dessous car cela peut constituer un antre à bactéries.
À ne pas négliger non plus de se faire régulièrement un détartrage dentaire de même qu’un check up régulier chez son dentiste. Celui-ci saura détecter des possibles infections putricides dans des recoins dentaires.
Outre les affections de la bouche, une infection des fosses nasales ou des sinus est aussi susceptible de provoquer une mauvaise haleine. Il y a de plus certains aliments qui favorisent la mauvaise haleine telle l’ail, les oignons, le fromage, les épices, la charcuterie de même que certaines boissons, en particulier, l’alcool et le café. Certains médicaments peuvent de plus altérer l’odeur de l’haleine. Un chewing-gum sans sucre peut s’avérer très efficace. Quel que soit son parfum, en le mastiquant, vous produisez de la salive qui aide à nettoyer vos dents. Vous pouvez également manger une pomme pour obtenir un effet comparable.
Autrefois, en Italie, le persil était très indiqué pour lutter contre la mauvaise haleine alors que dans d’autres pays orientaux, on conseillait les clous de girofle. Le jeûne, le stress, le fait de manger trop rapidement et ne pas bien mastiquer peuvent également être à la source de ce problème. Il existe aussi des causes psychologiques. C’est le cas des personnes qui n’ont pas de mauvaise haleine mais qui sont persuadées qu’elles en souffrent. On parle alors de pseudo halitose. Aussi insignifiant que puisse paraître un tel cas, les personnes qui en souffrent peuvent connaître une réelle phobie connue comme l’halitophobie et qui peut être gênant dans leur vie quotidienne. Elles vivent constamment dans l’angoisse d’avoir une mauvaise haleine, ce qui constitue une souffrance psychique. Il importe de consulter un médecin soit pour une prise en charge psychologique ou médicamenteuse.