Le ministre Roshi Bhadain a rencontré les employés de la MBC hier. Il a invité à un changement dans le traitement des informations, émettant le souhait de voir des nouvelles, autres que ministérielles, dans les journaux télévisés. Concernant le poste de directeur général, il a annoncé qu’un appel de candidature local et international sera bientôt lancé.
C’est en début d’après-midi hier que le ministre des Services financiers Roshi Bhadain, qui a également la charge des Technologies, de la Communication et de l’Innovation depuis le retrait de Pravind Jugnauth, a rencontré le personnel de la MBC. Cette rencontre fait suite au « limogeage » annoncé de Pritam Parmessur vendredi dernier. Toutefois, ce dernier, qui assistait également à la rencontre, a précisé être parti « de son propre gré ».
Roshi Bhadain a d’emblée tenu à rassurer le personnel sur le fait qu’aucun dégraissage n’est prévu. Il a toutefois invité chaque membre du personnel à assumer ses responsabilités et à faire son travail consciencieusement. De même, il a rassuré que « la compétence et la méritocratie » primeront.
C’est la “newsroom” qui a été au centre de l’intervention de Roshi Bhadain. Ce dernier a en effet souhaité voir des changements dans le traitement de l’information, demandant que les journalistes de la MBC puissent aussi venir de l’avant avec des nouvelles, et non pas de seulement se contenter de la couverture d’activités du gouvernement. Il a ajouté d’ailleurs en avoir « déjà touché un mot » à ses collègues à ce sujet.
Roshi Bhadain a également demandé à la rédaction de contribuer à faire l’éducation de la population. Il a notamment parlé du rôle important que Maurice est appelée à jouer, car étant une plateforme entre l’Afrique et l’Asie. Alors que les employés s’attendaient à connaître l’identité du nouveau directeur, Roshi Bhadain a annoncé qu’un appel à candidature sera prochainement lancé. Il concernera les compétences à la fois locales et internationales. Et de mettre l’accent sur le fait que priorité sera accordée aux professionnels de l’audiovisuel.
Si les employés sont d’avis que Roshi Bhadain a adopté un ton « correct et honnête » lors de cette réunion, personne n’a toutefois osé ouvrir la bouche lorsque celui-ci les a invités à poser des questions. Beaucoup sont toutefois d’avis que c’était le moment d’évoquer la question de la « disparité » salariale.
Des employés ne manquent pas de faire ressortir que certaines personnes ayant bénéficié de nombreux « increments » sous l’ancienne direction ont des revenus supérieurs à ceux ayant fait une longue carrière à la MBC. « Malheureusement, personne n’a eu le courage d’évoquer la question », disent certains.
Pritam Parmessur a aussi pris la parole lors de cette réunion, arguant qu’au cours de son passage à la MBC, il a « rationalisé les salaires » et permis à la station de sortir de la zone rouge. Argument que certains employés considèrent comme un « ultime bluff »…