Les noms des gagnants des MBC Music Awards 2011 ont été proclamés vendredi soir au Studio A de la MBC à Moka. Trois artistes avaient été nominés dans chacune des quatre catégories. Double K, qui portait bien son nom ce vendredi soir, a ainsi été doublement récompensé. Non seulement a-t-il obtenu le prix du meilleur artiste, mais son morceau Madame-la a lui aussi été récompensé par les votes du public et des membres du jury.
Ces deux récompenses ont permis à Double K de repartir avec un cash prize total de Rs 30 000 pour les deux catégories. Hori Paras Cahannac, de Palma, s’est vu décerner le trophée du meilleur album en bhojpuri, avec Dulha Dulhon Ke Jori. Gian Moheeputlall a reçu la palme du meilleur auteur-compositeur, toujours dans la catégorie bhojpuri, avec Eh Babooa. Le jeune Steph, âgé de 29 ans et protégé de Joyce Veerasamy, s’est distingué comme meilleur auteur-compositeur dans la catégorie créole avec Sega Evolution.
La petite Kayseka Geerjanan de Highlands, Phoenix, a obtenu le Special Jury Award (bhojpuri) pour le morceau Gandhiji. Son prix lui a été remis par le Directeur général de la MBC, Dan Callikan. Pour ce qui est de la catégorie créole, le prix a été attribué à Laura Beg pour la chanson Tik Tiké. Chandradeo Jeebodhun a été élu meilleur artiste avec Barsé là. Un cash prize de Rs 15 000 lui a été remis par Claude Narain, le président du conseil d’administration de la MBC.
Comme indiqué plus haut, le choix des gagnants a été déterminé par les votes du public (qui comptaient pour 40%) et les membres du jury (60%).
Au cours de la soirée, la MBC a tenu à rendre un vibrant hommage aux légendes des chansons en bhojpuri et en créole qui nous ont quittés, mais qui ont laissé derrière eux une trace indélébile dans le domaine culturel mauricien : Woodraduth Pokhun, Madhukar Bhagat, Rohit Dawaking, Hurrydev Dussoye, Ti-Frère, Jocelyn Perraud et John Kenneth Nelson.
Le public a également eu l’occasion d’apprécier les belles prestations de la Rasika Dance Academy, de Sweta Baboolall, d’Anabelle Volbert, de Neetusha Ramprogus et de Claudio Veraragoo, entre autres.
Dan Callikan a, dans une déclaration à Week-End, affirmé que ce concours est une plateforme pour l’épanouissement et la reconnaissance dans la dignité pour un artiste. Le meilleur exemple de cette démarche est le Bhojpuri Top-5, où la MBC produit gratuitement des clips et des DVD pour les artistes. La MBC contribue ainsi à l’effervescence du bhojpuri et du créole, a ajouté le directeur général de la MBC.