À hier matin, soit avant sa convocation au Prime Minister’s Office, tout portait à croire dans les rangs des syndicalistes que le feuilleton de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) touchait à sa fin avec sa réintégration à son poste. Cependant, la rencontre avec le Secretary to Cabinet Suresh Seebaluck, qui s’est vu confier la tâche de négocier un « reconciliation package » avec Rehana Ameer, n’a pas eu les effets escomptés. La syndicaliste refuse catégoriquement l’offre de l’État et sollicite une rencontre avec le Premier ministre Navin Ramgoolam.
C’est accompagné de son bras doit Deepak Benydin, président de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions, que Rehana Ameer s’est présentée aux alentours de 12 h 30 au Prime Minister’s Office (PMO) pour une rencontre décisive avec le Secretary to Cabinet Suresh Seebaluck.
Cette rencontre jugée « cordiale » a vu toutefois Rehana Ameer décliner fermement l’offre de l’État. Selon les recoupements d’information du Mauricien, la proposition communiquée par le Secretary to Cabinet portait sur une offre sous deux volets : une compensation et le poste dans un autre corps para-étatique. Cependant, dans sa version de presse concernant cette offre, la syndicaliste Rehana Ameer fait état d’une compensation, dont le montant n’a pas été communiqué ou un poste dans un corps parapublic.
« Accepter cette offre, c’est tout comme accepter la défaite. C’est aussi accepter que n’importe quel employeur d’un corps para-étatique a le droit de mettre un employé à la porte », a fait comprendre Deepak Benydin, tout en insistant qu’il y a des incohérences dans la législation. Le président de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions a aussi affirmé que le montant de la compensation n’a pas été communiqué au cours de cette rencontre hier au PMO.
Cette réunion s’est soldée par une note de déception dans le camp des syndicalistes avec aucune mention faite concernant la réintégration de Rehana Ameer à son poste à la MBC. « Je suis quelque part déçue et découragée. Ce n’est pas évident d’intégrer un corps para-étatique autre que la MBC. Pour le moment, nous n’avons pas encore décidé de la marche à suivre. Je ne sais pas quelle tournure ce dossier prendra. Mais le combat doit continuer… » a indiqué ce matin Rehana Ameer au Mauricien dans un entretien téléphonique.
Dans le camp des syndicalistes, l’on multiplie les efforts en vue de réintégrer Rehana Ameer à son poste à la MBC. Lors de la rencontre d’hier déjà, Deepak Benydin et Rehana Ameer ont formulé une demande au Secretary to Cabinet en vue de rencontrer le Premier ministre Navin Ramgoolam dans le cadre du dossier. Cet après-midi, les leaders syndicaux se rencontreront à Rose-Hill au Front anti-répression (FAR) de Jack Bizlall pour analyser le dossier.
L’on annonce dans les coulisses que les actions syndicales qui s’imposent seront prises.