Shipra Poonyth est une jeune fille heureuse. Elle est en effet la 31e boursière de la MCB Foundation. La cérémonie officielle de remise de la bourse d’étude a eu lieu hier au MCB Centre, à Port-Louis, en présence de la ministre de l’Education, Leela Devi Dookhun, de Jean-François Desvaux de Marigny, Chairman de la MCB Ltd, et Alain Law Min, CEO de cette institution bancaire.
« Je suis très heureuse, car cette bourse me donne la possibilité de poursuivre mes études dans une filière qui me fait rêver », dit-elle. « Je tiens à remercier la MCB car, sans cette bourse, je n’aurais pas pu partir en Australie. Hormis l’aspect financier, c’est aussi un honneur d’obtenir cette bourse. Les mathématiques, c’est ma passion, et cette bourse me permet de suivre cette voie. » Mais les choses n’auront pas été faciles, dit-elle. « Se hisser à la troisième place au niveau national dans la filière économique a été définitivement un travail ardu, s’accompagnant de beaucoup de sacrifices. Néanmoins, j’ai eu l’occasion d’avoir beaucoup de soutien de mes parents, de mes enseignants et de mes amis. »
Shipra Poonyth s’envolera ainsi pour l’Université de Melbourne, en Australie, pour un “Bachelor of Commerce”. Mais elle envisage aussi une spécialisation en science actuarielle. Lors de la cuvée 2018 de la Higher School Certificate (HSC), elle s’était classée en troisième position dans la filière économie (filles), devenant ainsi éligible à la bourse d’étude de la MCB Foundation. Cette bourse d’étude comprend la prise en charge des frais universitaires, les billets d’avion, les coûts d’hébergement, le matériel scolaire et le transport. La MCB lui offre également la possibilité d’effectuer un stage en son sein afin de tisser des liens plus étroits avec le groupe, ainsi que le milieu financier.

Au HSC, Shipra Poonyth, du collège Dr Maurice Curé, avait obtenu un “A” pour les cinq matières pour lesquelles elle avait concouru, en l’occurrence l’économie, la comptabilité, les mathématiques, le français et le “General Paper”. Elle s’est aussi classée à la première place au niveau national en mathématiques et en comptabilité. Elle s’était aussi hissée sur la plus haute marche du podium en “O Level” pour les mathématiques et en économie.
Si Shipra Poonyth démontre clairement une propension manifeste pour les études, elle s’est aussi distinguée sur le plan extra curriculaire. Elle est en effet “executive member” de l’Integrity Club du collège Maurice Curé. Elle a aussi participé à la Model United Nations Competition Zonal and National en 2017 et à la Senior Citizenship Essay Competition en 2017. Shipra Poonyth est aussi férue d’ouvrages philosophiques, pratique des activités comme le yoga, la danse et le jogging, et œuvre en faveur d’activités charitables.

Jean-François Desvaux de Marigny, Chairman de la MCB Ltd, explique : « L’éducation est un pilier majeur du développement de tout pays. À la MCB, nous croyons fermement que l’éducation demeure le principal moyen d’améliorer notre société. C’est pourquoi, conformément à “Success Beyond Numbers”, nous continuerons de promouvoir l’éducation au sens large. » La ministre de l’Education, de son côté, a demandé à Shypra Poonith de revenir à Maurice après ses études afin de servir son pays, et ce en raison des changements qui s’opèrent sur le marché du travail à Maurice.