La Mauritius Commercial Bank (MCB) se propose de séparer ses opérations bancaires et non-bancaires et compte pour cela se doter d’une nouvelle structure avec la création d’un holding pour chapeauter trois segments d’opérations : bancaires, non-bancaires et autres investissements. Par ailleurs, le groupe annonce le départ à la retraite de Philippe Forget, adjoint au Chief Executive (Banking) et son remplacement par Jean-François Desvaux de Marigny, qui occupait jusqu’ici les fonctions de Head – Group Finance and Company Secretary.
Approuvé hier lors d’une réunion de son conseil d’administration, le plan de restructuration du groupe bancaire fait provision pour la création d’un holding qui détiendra des investissements dans des sociétés classées sous trois segments d’opération distincts : le secteur bancaire avec MCB Seychelles, MCB Madagascar, MCB Mozambique, MCB Maldives et Banque Française Commerciale de l’océan Indien (société associée) ; les services financiers non bancaires avec MCB Capital Markets, MCB Equity Fund, MCB Factors et Credit Guarantee Insurance (en tant qu’associée) ; Autres investissements avec Fincorp Investment, MCB Properties, International Card Processing Services, MCB Forward Foundation et Blue Penny Museum.
Le groupe annonce qu’une nouvelle entité légale, MCB Holdings, sera constituée pour agir comme Holding des participations du groupe dans les filiales et autres compagnies associées susmentionnées. « Les quelque 20 000 actionnaires de la MCB verront leurs actions être échangées contre celles du nouveau holding. Leurs intérêts dans le Groupe resteront ainsi inchangés », fait ressortir la direction dans un communiqué de presse. Ce même communiqué précise que les investissements dans les filiales et sociétés associées, qui s’élevaient à près de Rs 4,6 milliards au 31 décembre 2012, seront transférés à la nouvelle MCB Holdings.
Compte tenu du fait que la restructuration envisagée va résulter en une réduction du capital de la MCB pour un montant d’environ Rs 3,1 milliards, le groupe bancaire envisage de faire appel au marché pour lever des capitaux frais. « Afin de compenser cette baisse et se donner les moyens adéquats pour son développement futur, le Groupe compte lever de nouveaux capitaux à hauteur de Rs 5 milliards. Plusieurs options sont actuellement à l’étude pour la mobilisation de ces capitaux et le choix final de la direction sera communiqué ultérieurement », précise le communiqué.
La direction ajoute que le plan de restructuration sera mis à exécution dès qu’il aura été approuvé par les instances régulatrices et les actionnaires.
Par ailleurs, après 36 années de service au sein du groupe MCB, Philippe Forget, Chief Executive adjoint (Banking), a fait valoir ses droits à la retraite, sa demande prenant effet le 31 mars 2013. Le conseil d’administration a donné son aval à son remplacement par Jean François Desvaux de Marigny.
Depuis ses débuts en banque en 1977, soutient-on officiellement, Philippe Forget a toujours été étroitement associé aux nouvelles initiatives de la MCB et a gravi les échelons pour en devenir le Deputy Chief Executive (Banking) en avril 2006. Il a aussi servi comme membre du conseil d’administration de la MCB depuis l’assemblée générale de décembre 2005.
Jean-François Desvaux de Marigny, lui, s’est joint au Groupe MCB en 1986 et fait partie de l’équipe de management depuis 1990. « Sa fonction de Head – Group Finance and Company Secretary, de même que sa participation active au sein des conseils d’administration de plusieurs des filiales de la MCB, tant à Maurice qu’à l’étranger, lui ont permis de contribuer pleinement à tous les grands chantiers du Groupe au cours de ces dernières années », fait-on ressortir.
Commentant le départ de Philippe Forget, le Group Chief Executive de la MCB, Pierre-Guy Noël, déclare : « Tous ceux qui ont connu Philippe Forget à la banque au cours de ces trente-six dernières années ont pu apprécier ses capacités professionnelles et ses qualités humaines. Nous savons aussi qu’il s’est donné corps et âme pour le développement et la modernisation du Groupe MCB. Au nom du conseil d’administration, de celui l’ensemble du personnel du Groupe MCB et de moi-même, je tiens à le remercier vivement pour son inestimable contribution au développement de notre institution et à lui souhaiter plein succès pour l’avenir. »