Les Mauriciens cherchant à diversifier leurs investissements pourront désormais le faire par le biais du MCB India Nifty Fund, qui a été lancé par la Mauritius Commercial Bank (MCB) aujourd’hui. « C’est un produit qui donne accès à un marché ayant beaucoup de potentiels, à savoir le marché indien.  L’Inde figure en effet parmi les marchés émergents avec un potentiel de retour intéressant. Comme tout investissement boursier, tout investissement comprend un risque et l’investisseur peut perdre de l’argent. Toutefois, à la lumière de l’évolution de l’économie indienne, il y a des bonnes raisons pour y investir »,  a expliqué Kevin Ramsamy, Managing Director, Brokerage & Investments (Capital Markets).  
Le fonds suivra l’indice “Nifty”, qui regroupe les 50 plus importantes capitalisations sur le National Stock Exchange of India. « Le fonds suivra cet indice à la hausse comme à la baisse, comme nous le faisons pour l’indice SEM 7. » Les investisseurs seront divisés en deux classes. La première (classe N) permettra un investissement minimal initial de l’ordre de USD 50 000. Cette classe pourra être utilisée par les institutions. La deuxième (classe R) donnera, elle, la possibilité aux intéressés d’investir à partir de USD 1 000 (Rs 30 000). Subséquemment, les clients pourront investir des montants de l’ordre de USD 10 000 (classe N) et USD 500 (classe R). Les investissements au MCB India Nifty Fund pourront également se faire à travers un “minimum monthly savings plan” avec une contribution de USD 100 mensuellement pour les clients de la classe R et de USD 1 000 pour ceux de la classe N.
Les clients pourront obtenir les informations de base dans les agences MCB. Pendant la période de lancement, les frais d’entrée, qui sont normalement de 0,75% ou 0,5%, ont été ramenés à 0,3% pour les deux formules. Cette promotion durera jusqu’au 19 septembre.
Le fond assurera une liquidité hebdomadaire. Ainsi, même si le client est encouragé à investir pour une période de 5 ans, son argent ne sera pas bloqué. À n’importe quel moment, il sera en mesure de vendre  les fonds investis s’il le juge bon. Kevin Ramsamy   estime que pendant la période de lancement, la MCB s’attend à atteindre une capitalisation d’au moins USD 5 millions. « Plus le fonds est gros et plus ce sera intéressant pour les clients », insiste-t-il. A la question de savoir quel est l’avantage du fonds, M. Ramsamy affirme : « Nous aimons diversifier et étendre l’offre pour nos clients. Le fonds répond à une demande de nos clients ayant envie d’investir sur les marchés émergents. Toutefois, tous les marchés émergents ne se développent pas de la même manière. L’Inde est un pays dont les fondamentaux économiques sont toujours intéressants. »
M. Ramsamy nie toutefois être en compétition avec les autres fonds gérés par la MCB, dont un fonds d’investissement sur l’Afrique. « Les BRICS constituent un marché émergent, mais ce groupe regroupe le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. Or, chacun de ces membres ne connaît pas une croissance similaire. » Quant aux incertitudes concernant le traité de non double imposition, M. Ramsamy estime que cela ne pèse pas lourd dans le projet d’investissements en Inde. « S’il faut payer des taxes, nous le ferons », insiste-t-il.