Kounal Subbaroyan et le jeune Jismit Bhagirutty, âgé de 10 ans, ont été les deux badistes les plus en vue lors de la phase finale des championnats de Maurice MCB Juniors qui se sont achevés jeudi au centre national de badminton, Rose-Hill. Déjà double champion d’Afrique en U 15 au Caméroun l’an dernier en simple et en double garçons, Subbaroyan a fait valoir sa suprématie en enlevant le titre en U 17 et U 19 aux dépens de Teja Kebla, un adversaire tout aussi doué. De son côté, Jasmit Bhagirutty a conservé son titre en U 11 ans face à son plus jeune frère Mayur tout en s’offrant celui des U 13 face à Harsh Jankee.
Il n’y a avait pas de finales féminines jeudi car celles-ci avaient été jouées la veille. Et la grande perdante en fut bien Raeesah Rassoolkhan qui faute d’une blessure au genou dût abandonner la partie au 2e set en finale des U 19  alors qu’elle avait enlevé la première manche 21-15 face à Reeah Dookhee. Cette blessure lui priva aussi bien d’une finale, voire d’un doublé, en U 17 face Mandira Lubah. Celle-ci tout comme Dookhee furent donc déclarées vainqueurs. Mandira Lubah aura par contre le mérite de prendre la mesure de Urvashi Jeewooth pour s’offrir la palme des U 15.  En U 11 et U 13, Kritisha Mungrah et Shania Leung en grandes favorites se sont imposées en venant à bout de Vilina Appiah et Ganesha Mungrah respectivement.
Pour en revenir aux sept dernières finales qui ont eu lieu jeudi, on retiendra le duel fraticide qui mettait  aux prises Jismit Bhagirutty à son plus jeune frère Mayur, âgé lui de 8 ans. Champion en titre des U 11, l’aîné a conservé son titre face au même adversaire 21,13, 21-13. « On a pris l’habitude de s’affronter depuis l’année dernière en finale. Et cela ne nous gêne pas. On sait qu’il fait un gagnant et un perdant»,  confie tout timidement Jismit Bhagirutty du haut de ses 10 ans. Il vient de Poudre d’Or Hamlett et est en standard V à Piton MP Kisnah Government School. Il est  également sorti du lot en U 13 où il a pris en finale la mesure de Harsh Jankee en trois sets 21-14,17-21, 21-13.  
Mais les deux titres du simple hommes les plus prisées du tournoi sont revenues incontestablement à Kounal Subbaroyan, 15 ans. Il prendra à deux repirses la mesure de Teja Kebla d’abord en U 17,  21-12, 21-17, puis en U 19 où fut plus accroché. En effet, il dut revenir de l’arrière pour s’imposer en trois sets après avoir concédant la première manche 20-22.  « En U 15, on peut dire que c’était plus facile que prévu en sachant que l’an dernier, Keshav Dooleea était un adversaire plus difficile à battre… Par contre, en U 19, Kebla m’a offert plus de résistance avec de céder. Mais ces deux titres me rendent vraiment fier d’être à la fois champion d’Afrique des U 15 et champion national», fit-il ressortir. Il ne manquera pas de remercier ses parents, son coach, le DTN Nantha Kumar ainsi que le Trust Fun for Excellence in Sport (TFES).