C’est en présence du président de la MCCI, de l’ambassadeur de France et du recteur de l’Académie de La Réunion, notamment, que la remise de diplômes de la MCCI Business School s’est déroulée vendredi dernier à Ébène. Leela Devi Dookun, ministre de l’Éducation, a salué les liens importants de partenariat tissés depuis plusieurs années entre la MCCI et l’État mauricien. « La cérémonie de remise de diplômes se veut conviviale et solennelle, car l’obtention d’un diplôme marque l’aboutissement de plusieurs années de travail et d’abnégation de tous les diplômés, mais aussi de vos familles, qui vous ont soutenu au fil de vos années d’études. » Elle a rappelé aux diplômés qu’il fallait aussi se questionner sur l’évolution des métiers et des professions.
« L’éducation est le pivot de tout développement. L’éducation devient la condition nécessaire en vue de construire la société de demain. » Leela Devi Dookun soulignera que le gouvernement est conscient de l’importance d’une éducation de qualité pour tout un chacun. « Le gouvernement a tout mis en oeuvre pour améliorer la qualité de l’éducation et l’accès à un enseignement supérieur de qualité. Un audit de l’enseignement supérieur est en cours, et ce grâce au soutien de la Haute commission britannique et d’une équipe de la Quality Assurance Authority d’Angleterre. Cet audit devrait aider à mieux cerner les soucis majeurs de ce secteur et revoir les dispositions juridiques et institutionnelles. » Elle poursuit que son souhait en tant que ministre responsable de l’Enseignement supérieur est de voir émerger d’autres projets fonctionnant avec autant d’efficacité et de sérieux et assurant à nos jeunes des formations de qualité qui comblent le déficit de compétences. Aux lauréats du MCCI Business, elle dira : « Votre formation vous a permis d’acquérir des compétences utiles et directement en lien avec le marché du travail. Que ces compétences vous facilitent la pleine intégration dans un emploi. Je souhaite aussi que vous voyiez ces compétences comme des formations qui sont à parfaire et à mettre à jour selon l’évolution des savoir-faire dans votre domaine. Mes jeunes lauréats, le diplôme est un parchemin honorable, mais il ne reste qu’une étape de votre parcours professionnel. Vous aurez certainement encore beaucoup à apprendre pour réaliser vos ambitions. »