Shehzad Ahmed, qui intervenait dans le cadre d’une session de travail entre les entrepreneurs mauriciens et les membres de la délégation pakistanaise qui se trouve actuellement à Maurice, a observé que la 10e session de la commission mixte Maurice/Pakistan a permis de consolider le PTA entre nos deux pays.
L’accord conclu entre nos deux pays encourage la coopération internationale. « Maurice peut être utilisée comme plateforme pour les investisseurs pakistanais qui souhaitent pénétrer la région africaine, en particulier les marchés de la SADC et du COMESA », a souligné M. Ahmed.
Il a rappelé que la politique du gouvernement est de promouvoir Maurice comme une plateforme des affaires qui servirait de lien entre l’Asie et l’Afrique. Il a aussi souhaité que les entreprises des deux pays soient encouragées à conclure des accords triangulaires avec des pays africains ou des pays comme la Turquie. M. Ahmed a observé que les importations en provenance du Pakistan se sont élevées à 30 millions de dollars américains l’année dernière. Il a aussi constaté que 25 % de l’approvisionnement de Maurice en riz vient du Pakistan, bien que la valeur des importations de ce pays a baissé de 10 millions de dollars durant les cinq dernières années.
De son côté, l’ambassadeur de Maurice au Pakistan s’est réjoui que Maurice soit le seul pays africain à avoir conclu un accord en vue d’un PTA avec ce pays. Cet accord permet d’alléger le fardeau fiscal sur au moins 102 produits, a-t-il souligné.
Pour sa part, le chef de la délégation pakistanaise, Waqar Ahmad Shah  a expliqué que le Pakistan a signé plusieurs accords avec des pays voisins et se présente comme un plateforme vers des pays comme l’Iran et la Turquie et qui peut profiter aux investisseurs mauriciens.