L’heure de la revanche a sonné. C’est du moins le premier constat que l’on peut établir un jetant un rapide coup d’oeil sur les forces en présence dans l’épreuve principale de ce 27e acte. Diamond Light, Skippyjon Jones, Love Struck et Ice Axe seront ainsi tous sur le pied de guerre pour tenter de remettre les pendules à l’heure face à Vettel, le lauréat de l’édition 2015 de la Maiden Cup.
La troisième tentative aura finalement été la bonne pour Vettel, qui s’était enfin imposé dans l’épreuve reine du calendrier hippique suite à une belle monte tactique de la part de Kevin Ghunowa. Toujours dans une belle condition, le bai brun paraît en mesure de récidiver, surtout dans un champ où il ne devrait a priori pas avoir de concurrent pour la position tête et corde. Associé cette fois à Jeanot Bardottier, Vettel sera à nouveau très difficile à remonter s’il parvient à surmonter aisément son 8e couloir.
Love Struck et Skippyjon Jones seront, une fois de plus , ses principaux adversaires lors de cette joute. Des deux représentants de Patrick Merven, c’est le premier nommé qui a échoué le plus près de l’éventuel vainqueur du Maiden en septembre dernier. Il n’est pas à exclure que son manque de tenue ait affecté son finish ce jour-là. Le parcours réduit devrait plaider en sa faveur, tout comme pour Skippyjon Jones, qui a été pratiquement transparent dans la grande course. Il semble toutefois avoir repris du poil de la bête depuis et on aurait donc tort de ne pas lui accorder la moindre chance.
Diamond Light aura aussi à coeur de rappeler qu’il vaut bien plus que la pâle copie qu’il a rendue à sa dernière incursion. Son finish emoussé peut en partie s’expliquer du fait qu’il s’était fait piéger par le faux train imprimé par Skippyjon Jones ce jour-là. Il serait aussi intéressant de signaler que ce sujet de Doowaley s’est déjà imposé sur la distance et il devrait avoir son mot à dire à la faveur d’un meilleur rythme.
Ice Axe avait, quant à lui, laissé ses partisans sur leur faim dans le Maiden. A bien y regarder, le cheval de l’année 2012 n’a été que l’ombre de lui-même cette saison avec une seule performance notable à son actif en mai dernier. Il ne fait certes pas partie des premières chances, mais il mérite tout de même un certain crédit de par sa valeur intrinsèque.
Independence, Dustan et Tube Wave profitent, eux, de cette occasion pour venir se frotter aux coursiers de l’élite. L’élève de Rameshwar Gujadhur avait sans doute été battu par le top weight à sa dernière incursion mais le handicap sera cette fois en sa faveur. Auteur d’un travail fort intéressant mercredi matin, il devrait avoir son mot à dire s’il parvient à tenir la distance, lui qui sera aligné pour la première fois de sa carrière au-delà des 2000m.
Dustan, dont l’entourage nourrit des ambitions de Maiden en 2016, devrait se servir de cet engagement comme la première étape de sa préparation pour cette grande échéance l’année prochaine. On se souviendra qu’il n’avait pas démérité à sa sortie précédente après pourtant une course compliquée en épaisseur. Avec un champ de huit partants seulement, il ne devrait pas rencontrer de traffic problems cette fois, de quoi lui permettre de tenter crânement sa chance, lui qui sera, avec Tube Wave, le poids plume de l’épreuve.
Le représentant de l’entraînement Maingard est, lui, toujours à la recherche de sa première victoire cette année. À sa décharge, il faut reconnaître qu’il n’a pas été servi par la chance lors de ses derniers engagements. Il s’aventurera certes pour la première fois de sa carrière sur le parcours du jour mais il donne l’impression de pouvoir tenir la distance. À défaut de victoire, il est capable de se glisser dans le quarté s’il n’est pas trop distancé lors de l’emballage final.