Pour la troisième année consécutive, le Dr Patrick How assurera la présidence de la Private Medical Practitioners Association (PMPA). Cela, à l’issue des élections tenues lors de l’assemblée générale de la PMPA qui a eu lieu récemment à l’hôtel Gold Crest. Il sera entouré de sept autres médecins, dont trois nouveaux élus, pour constituer le Conseil exécutif. La PMPA a déjà défi ni ses priorités pour 2014, avec notamment l’effi cience du Medical Council comme cheval de bataille.
Les votes sont tombés il y a plus d’une semaine: le Dr Patrick How – élu à la présidence de la PMPA pour la première fois en 2011 – assumera à nouveau ce poste pour une troisième année consécutive. Les Drs Aziz Foondun, François Tadebois et Basdeo Goolaub, qui n’ont pas été réélus, quittent ainsi le conseil exécutif qui sera désormais composé, outre du Dr Patrick How, des Drs Ishaaq Jowahir, (Mme) Kovila Parsuramen, (Mme) Mita Ballysing, Doshiantsingh Sandooram, Frédéric Viney et Shadaab Haulkory et Ahmad Hossenbaccus.
A l’issue de cette élection, les membres du conseil exécutif ont déjà déterminé le rôle qui sera attribué à chaque membre du conseil. En l’occurrence, le Dr Hossenbaccus secondera le Dr How en sa qualité de vice-Président de la PMPA, alors que le Dr Jowahir agira en tant que secrétaire et le Dr Sandooram en tant qu’assistant secrétaire. Le Dr Parsuramen assurera les fonctions de trésorier alors que le Dr Fréderic Viney a été désigné assistant trésorier. Le Dr Ballysing agira en tant que PRO alors que le Dr Haulkory s’occupera du Scientifi c Committee de la PMPA.
Lors de la dernière assemblée générale de la PMPA, les dossiers prioritaires sur lequel le syndicat compte s’atteler cette année ont été déterminés. Parmi, le Medical Council (MC).
En effet, les médecins privés ne souhaitent pas restés les bras croisés face aux récents événements qui ont ébranléla profession médicale, principalement après les révélations autour du Dr D. Y. Patil Medical College. “Ce n’est pas possible que dans un premier temps, le MC recommande l’accréditation d’une institution et que lorsque les problèmes surgissent, il se rétracte. Il devait y avoir un travail d’investigation en amont qui n’a pas été fait correctement. Il y a aussi des lacunes en ce qu’il s’agit du rôle du MC”, disent les membres de la PMPA. L’objectif du nouveau conseil syndical cette année sera ainsi de s’assurer que le MC devienne un “truly independent body, free from politics”. Les médecins privés souhaitent un Conseil de l’Ordre des Médecins digne de ce nom. Le nouveau conseil exécutif travaillera également à ce que tous les médecins privés rejoignent le syndicat, en vue de devenir une force pour oeuvrer davantage pour le bon fonctionnement de la profession et des patients.