Le recrutement de médecins étrangers à Maurice suscite à nouveau la polémique. Principalement, en raison des abus de certains d’entre eux, en surnombre, qui n’hésitent pas à se créer une clientèle privée au détriment de leurs confrères locaux. Aussi, en raison du « manque de pouvoir du Medical Council (MC) contrainte, de par les provisions de la loi, d’enregistrer les médecins étrangers disposant au préalable d’un permis de travail délivré par le Board of Investment (BOI) ». Ainsi le cas d’un spécialiste étranger aux antécédents criminels dérange la profession médicale. Les médecins ne comprenant pas comment ce dernier, qui opère à Maurice depuis 2007, a obtenu son enregistrement auprès du MC, malgré son passé.